Le Réveil Lozère 03 octobre 2017 à 08h00 | Par SR

Un agent peut vous remplacer lors de vos formations agricoles

Vous faites des formations ou des réunions, comptez sur le service de remplacement pour vous accompagner.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © SR

Patricia Bonnal, agricultrice en Gaec en production bovin lait bio à Chanac, a bénéficié du service de remplacement (SR) de Lozère pour le motif formation.


Pourquoi avez-vous eu besoin du SR ?
Au mois de février j’ai réalisée des formations en lien avec le développement agricole, depuis que nous sommes passés en agriculture biologique en 2015, nous avons eu besoin de divers appuis techniques pour la gestion de l’exploitation qui est différente à la précédente. Nous avons trois mois après la formation pour profiter du SR à un tarif avantageux. J’ai fait appel fin mars 2017 pour me faire remplacer sur l’exploitation et complet la surcharge de travail.

Comment s’est mis en place votre remplacement ?
Après un premier contact avec le SR, il se charge de trouver un agent compétent et gère son embauche.

Comment s’est déroulée la mission avec l’agent ?
Très bien, je lui ai expliqué le travail le jour de son arrivée, mon fils était également présent pour aider l’agent, ils ont travaillé tous les deux en autonomie le temps que nous n’étions pas présent. Nous lui avons confiés différentes missions comme les soins aux veaux, l’alimentation du troupeau, et la conduite de matériel.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1428, du 5 octobre 2017, en page 6.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Le loup n’est plus une espèce en voie de disparition. Nous faisons du lobbying à Bruxelles avec la Finlande pour le sortir de la liste des espèces en voie de disparition.

a affirmé Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture devant le congrès des Jeunes agriculteurs, le 6 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui