Le Réveil Lozère 30 janvier 2019 à 15h00 | Par Aurélie Pasquelin

Trois jours d’événement pour mettre tous les savoir-faire du département en avant

Le congrès 2019 de la FNB permettra au département de se faire connaître plus largement. Rencontre avec Francis Durand, président de la section bovine de la FDSEA de Lozère.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Aurélie Pasquelin

La semaine prochaine, Mende accueillera le congrès de la fédération nationale bovine. Depuis quand savez-vous que le congrès 2019 se fera en Lozère ?
Le choix de Mende pour ce congrès 2019 a été officialisé l’année dernière lors du dernier congrès de la FNB à Évreux. Nous avons été invités sur scène par la fédération de l’Eure pour faire ce que l’on pourrait appeler une « passation de flambeau ».

Quels sont les avantages pour le département à accueillir ce congrès ?
C’est un événement majeur pour la FNB. Une fois par an, les responsables se réunissent en région pour aborder les problématiques du moment. En tout, 500 personnes sont attendues alors c’est un bon moyen pour nous de faire connaître notre département et le type d’élevage que nous y pratiquons. Certes nous avons des handicaps mais notre élevage a plusieurs points positifs à faire découvrir aux autres départements, y compris notre système extensif, porté par les pâtures, qui est peu courant dans les zones hors montagne.

Justement, pour présenter ces élevages, avez-vous prévu de visiter des exploitations lozériennes ?
Oui, le lundi, les participants seront invités à visiter deux exploitations : le Gaec Cayrel de Ressouche et celle de Damien Forestier. Tous deux élèvent des Aubrac. C’était aussi une de nos volontés de mettre en avant cette race qui s’adapte à tous les climats, qui sont des bonnes mères et qui fait de bons produits en pure ou en croisée Charolais. Au Gaec Cayrel de Ressouche, nous parlerons aussi des filières Bœuf fermier Aubrac et Fleur d’Aubrac ainsi que de l’export de broutard. Sur cette exploitation, nous avons d’ailleurs décidé d’organiser une conférence de presse. Plusieurs médias, dont des médias nationaux ont déjà prévenu qu’ils seraient présents. C’est là aussi une chance pour nous de présenter notre département au plus grand nombre.

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1495, du 31 janvier 2019, en page 9.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Nous avions construit le projet de mandature ensemble. Nous sommes à mi-mandat, des choses ont été faites et il y a encore un certain nombre de choses à faire.

a déclaré à Agrapresse Samuel Vandaele, nouveau président des Jeunes agriculteurs, à la suite de son élection, le 11 avril.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui