Le Réveil Lozère 29 janvier 2020 à 16h00 | Par Marion Ghibaudo

Trois brunes lozériennes à Vérone

Le concours européen de la race brune se déroule cette année à Vérone, en Italie. Les Lozériens y seront représentés avec trois brunes, emmenés par une équipe de jeunes sélectionnés par le comité national de Brune génétique service (BGS).

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Norwina et Manon Julhan, prêtes à partir au concours européen
Norwina et Manon Julhan, prêtes à partir au concours européen - © Marion Ghibaudo

Les concours se suivent et se ressemblent pour les vaches brunes de la Lozère : après une belle représentation en 2016 (Mende organisait le concours européen), le concours se tient cette année à Vérone, en Italie, du dimanche 26 janvier au dimanche 2 février. Le coup d'envoi du concours lui-même sera ce mercredi 29 janvier. « C'est un concours super important pour la brune française », souligne Vincent Julhan du Gaec des Mille-Vues et président de GBS.
Le Gaec Coulagnet (Maxime Savajol, président du syndicat de la race brune Lozère) et le Gaec des Mille-Vues (Vincent Julhan) y envoient trois vaches, sélectionnées parmi les dix retenues. Maxime Savajol l'assure, « c'est une fierté de faire partie du contingent français », lui qui en est à sa troisième participation.
Une équipe de jeunes éleveurs, sélectionnés par le comité national GBS, avec trois Lozériens, sera par ailleurs présente sur le concours. « Nous avons des jeunes très motivés par la race et les envoyer en Italie, c'est une occasion de les remercier de leur travail », explique Aurore Cannesson de BGS France.

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1543, du 30 janvier 2020, en page 5.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Au plus tard en 2022, les retraites des chefs d’exploitation à carrière complète atteindront donc 85 % du Smic, soit environ 1 025 euros par mois

Se félicitent les syndicats.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui