Le Réveil Lozère 13 juin 2017 à 08h00 | Par Le Réveil Lozère

Trois bourses Nuffield de 15 000 € affectées à des candidats issus du monde agricole

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Créée en 1947 en Angleterre, la bourse Nuffield constitue un outil de découverte et de contact incomparable dans le monde agricole. Depuis son origine, elle a permis à plus de 1 500 lauréats d’approfondir leur connaissance de l’agriculture dans le monde. Chaque pays membre dispose d’une association nationale chargée du financement et de la sélection des boursiers. L’association Nuffield France rassemble les anciens boursiers français et assure l’animation et le développement de ce réseau, avec l’appui financier de différents partenaires et le soutien administratif des Chambres d’agriculture.
En France, trois bourses de 15 000 € seront affectées en 2018 à des candidats issus du monde agricole, avec une priorité réservée aux candidatures d’exploitants agricoles. Aucun cursus universitaire n’est exigé. Pour poser sa candidature, il faut simplement avoir une expérience professionnelle dans le monde agricole, ne pas voir plus de 40 ans, avoir envie de mener une réflexion ou d’approfondir un sujet agricole, être capable de s’exprimer en Anglais et s’organiser pour passer au moins huit semaines à l’étranger dans les deux ans qui suivent la sélection.
Les dossiers de candidatures sont en ligne sur le site www.nuffieldfrance.fr depuis le 15 mai. La date limite de remise est le 15 octobre. Une première sélection sur dossier sera faite fin octobre et un jury de sélection recevra les finalistes dans la deuxième quinzaine de novembre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

« Cet accord UE-Mercosur, qui vise essentiellement à exporter des voitures européennes pour importer plus de viande sud-américaine, doit être stoppé. »

Estime le collectif Stop-Ceta. La FNSEA, les JA et la FNB ont réclamé le 18 septembre l’abandon de l’accord commercial entre l’Union européenne et la zone du Mercosur.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui