Le Réveil Lozère 23 novembre 2017 à 08h00 | Par SR48

Trois agents de plus au service de remplacement

 Anthony Lacas, Fabien Deltour et Pierre Trebuchon, viennent d’être embauché en CDI au service de remplacement Lozère.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Anthony Lacas, âgé de 21 ans.
Anthony Lacas, âgé de 21 ans. - © SR 48

Issus tous les trois du département et fils d’agriculteurs, ils ont confirmé leur goût pour l’agriculture avec leurs études. Anthony a obtenu un BTS ACSE (analyse et conduite de système d’exploitation), Pierre un Bac STAV (sciences techniques de l’agronomie et du vivant), et Fabien un Bac Pro CGEA (conduite et gestion d’exploitation agricole). Leur parcours personnel, scolaire et professionnel via des missions pour le SR leur confère une grande capacité d’adaptation et des compétences.
Leur mission en tant qu’agent de remplacement est de subvenir aux différents besoins des agriculteurs pour divers motifs comme l’accident, la maladie, les congés maternité et paternité, les vacances, mais aussi pour les remplacer lors de formations ou de réunions.
S’adapter, être autonome, et réactifs, c’est ce que nos agents font tous les jours dans les exploitations. La majorité des demandes de remplacement en Lozère s’orientent vers l’élevage.

 

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1435, du 23 novembre 2017, en page 6

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

En mars 2018, la collecte de lait de vache retrouve le niveau de l’an passé (+0,3 % contre +2,6 % en février). Les conditions hivernales relativement rudes (pluie, neige, froid) ont retardé la pousse de l’herbe et la sortie des vaches au pâturage. En mobilisant plus longtemps les stocks fourragers, la hausse saisonnière de la collecte a été réduite.

a indiqué le 18 mai le service statistique du ministère de l’Agriculture (Agreste).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui