Le Réveil Lozère 16 mai 2018 à 09h00 | Par Apasec

Transformation du lait à la ferme : quels investissements ?

La transformation du lait à la ferme nécessite de bien penser son projet, d’identifier ses fabrications pour des équipements bien dimensionnés.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Émilie Creuze, de la ferme Fantazy à Domsure (Ain). Pour la commercialisation des fromages de chèvre, le couple d’éleveurs a opté pour l’aménagement d’un chalet en bois qui communique directement avec le laboratoire.
Émilie Creuze, de la ferme Fantazy à Domsure (Ain). Pour la commercialisation des fromages de chèvre, le couple d’éleveurs a opté pour l’aménagement d’un chalet en bois qui communique directement avec le laboratoire. - © Magdeleine Barralon

« Il ne faut pas hésiter à visiter d’autres élevages, effectuer des stages de découvertes pour savoir ce que l’on veut exactement, conseille Céline Facundo, conseillère circuit courts, tourisme et services de la chambre d’agriculture de l’Ain. Ensuite, il s’agit de dimensionner le projet qui passe par une étude de marché sur le potentiel « clients » de la zone. Ensuite, on peut commencer à penser au bâtiment, à son positionnement et aux différents aspects techniques ». La fromagerie devra être dessinée en fonction des produits que l’on veut fabriquer. Les techniciens conseils de la chambre d’agriculture (circuits courts, bâtiment) vous accompagnent dans votre projet pour vous informer des obligations réglementaires mais aussi des aides auxquelles vous avez droit (PCAE). Pour construire une fromagerie, en neuf, il faut compter entre 1 000 et 1 500 euros le mètre carré (sans autoconstruction). Le montant de l’investissement pour le matériel dépend du type de produit : la fabrication de fromage blanc est la moins coûteuse. L’élaboration de fromage affiné et de glace demande des équipements plus conséquents. L’acquisition de matériel d’occasion permet de limiter les frais. L’aménagement du point de vente doit répondre aux contraintes de la réglementation d’accessibilité des établissements recevant du public (EPR). L’acquisition d’une banque réfrigérée n’est pas obligatoire, mais elle permet une meilleure présentation de vos produits.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1460, du 17 mai 2018, en page 10.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Face aux attaques des végans, on s’est construit et armé.

a affirmé Gilles Gauthier, président de la Fedev (métiers de la viande) lors du congrès du syndicat qui s’est tenu les 14 et 15 juin derniers à Nantes.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui