Le Réveil Lozère 13 septembre 2017 à 08h00 | Par Sabrina Khenfer

Transactions itinérantes sur le mont Lozère

Ce dimanche 10 septembre, pour la huitième année consécutive, les agriculteurs de l’association Mont Lozère élevage ont ouvert à la Brousse leur exploitation, pour leur désormais traditionnelle exposition-vente d’Aubrac et de Limousines à la ferme. L’occasion d’échanges commerciaux, mais aussi et surtout de faire perdurer une tradition des foires qui tend à disparaître.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Rudy Boissier, l’un des organisateurs, présentait une cinquantaine de bêtes.
Rudy Boissier, l’un des organisateurs, présentait une cinquantaine de bêtes. - © Sabrina Khenfer

Il y avait près de 200 bêtes, génisses, vaches, veaux, taureaux, présentées ce dimanche 10 septembre à l’œil des acheteurs et des visiteurs, aux quatre coins de La Brousse. Car l’originalité de cette manifestation organisée depuis 2010 par l’association Mont Lozère élevage, est de ne pas rassembler les animaux dans un même endroit, mais d’ouvrir au public leurs douze exploitations pour une balade itinérante d’un élevage à l’autre. Rudy Boissier, éleveur d’Aubracs depuis quatre générations, est à l’origine de cette initiative : « Au départ nous avons créé cette expo-vente parce que nous étions un peu hors zone pour l’Aubrac. Les premières années elle ne concernait que les éleveurs d’Aubrac du canton du Pont-de-Montvert. Mais les commerciaux trouvaient qu’il n’y avait pas assez d’animaux, alors on l’a ouverte aux éleveurs de Limousines il y a trois ans. »

L’avantage de cette formule à la ferme est avant tout sanitaire : « Chacun reste sur son exploitation, ce qui permet de ne pas mélanger les bêtes, sans quoi il faudrait entreprendre plusieurs démarches, notamment des prises de sang. Le fait d’être sur place permet aussi de présenter plus d’animaux. » Rudy Boissier en expose une cinquantaine ce jour-là, broutant sereinement dans leur champ. « Si je devais les déplacer dans un camion, je ne pourrais évidemment pas en emmener autant. »

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1425, du 14 septembre 2017, en page 5.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le loup n’est plus une espèce en voie de disparition. Nous faisons du lobbying à Bruxelles avec la Finlande pour le sortir de la liste des espèces en voie de disparition.

a affirmé Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture devant le congrès des Jeunes agriculteurs, le 6 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui