Le Réveil Lozère 28 mai 2014 à 09h12 | Par LE REVEIL LOZERE

Tradition - Une transhumance réussie au col de Bonnecombe

La traditionnelle transhumance du col de Bonnecombe sur l’Aubrac s’est déroulée dimanche 25 mai. De nombreux visiteurs, éleveurs, ainsi que le Point info installation étaient au rendez-vous de cette 22e édition lozérienne organisée par Aubrac sud Lozère.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
 © JA 48  © JA 48  © JA 48  © JA 48  © JA 48  © JA 48  © JA 48  © JA 48

En ce 25 mai ensoleillé, les vaches Aubrac ont commencé leur longue marche vers leurs pâturages d’été. Après avoir paré de genets, de fleurs multicolores en crépon, de buis et de drapeaux tricolores leurs vaches et leurs tracteurs, les exploitants ont sonné le départ dès 8h du matin, accompagnés des visiteurs souhaitant accomplir le rituel annuel de la transhumance en leur compagnie.

Le Point info installation, qui a pour mission de promouvoir l’installation en Lozère, a également contribué à animer les lieux. En offrant au public une dégustation de veau de Lozère, d’agneau Élovel, de Fleur d’Aubrac et de produits tels que le pâté et la saucisse du Gaec André de Grandrieu, les fromages du Gaec Rodier et du Gaec Ponti-Jouve le tout accompagné de vins du Languedoc-Roussillon, ils n’ont pas manqué de séduire la foule.

Suite à lire dans le Réveil Lozère n°1261 du 29 mai 2014, en page 5.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

« Cet accord UE-Mercosur, qui vise essentiellement à exporter des voitures européennes pour importer plus de viande sud-américaine, doit être stoppé. »

Estime le collectif Stop-Ceta. La FNSEA, les JA et la FNB ont réclamé le 18 septembre l’abandon de l’accord commercial entre l’Union européenne et la zone du Mercosur.