Le Réveil Lozère 08 janvier 2014 à 08h00 | Par Émilie Wood

Tourisme - Des bisons sous la neige

À Sainte-Eulalie en Margeride, la réserve de bisons d’Europe propose des visites en calèche mais aussi, lorsque le manteau neigeux est suffisant, en traîneau.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le bison d’Europe a vécu dans les forêts européennes jusqu’au Moyen-Âge. (© Émilie Wood)  © Émilie Wood  © Émilie Wood  © Émilie Wood  © Émilie Wood  © Émilie Wood  © Émilie Wood  © Émilie Wood  © Émilie Wood  © Émilie Wood

Des paysages enneigés, le son de la neige sous les pas d’un cheval de trait, des grilles qui s’ouvrent et se referment derrière les visiteurs… vous voici entrés au cœur de la réserve de bisons de Sainte-Eulalie en Margeride, crée en 1991 afin de préserver l’espèce. Devenue un des pôles touristiques de la Lozère, la réserve ne désemplie pas en été mais une visite hivernale lorsque le manteau neigeux couvre les paysages offre une expérience inédite aux visiteurs. Une occasion de contempler des animaux rescapés des temps préhistoriques dans des décors presque nordiques de très, très près. En effet, ces bovinés indomptables ne sont pas bien farouches et ne craignent pas les passages de calèche, ou de traîneau. Le cheval est votre allié lors de la visite : c’est son odeur qui couvre la vôtre et qui assure ainsi votre sécurité lors du convoi, une ballade d’environ une heure dans le parc de 200 hectares d’espaces naturels préservés, où vous êtes enveloppé de chaudes couvertures.

Infos : réservations au 04 66 31 40 40. Tarifs : 13,5 € en calèche, 16 € en traineau.

À lire dans le Réveil Lozère n°1241 du 9 janvier 2014, en page 16.

Le bison d’Europe

Le bison est un grand bovidé ruminant dont il existe deux espèces vivantes : celle d’Amérique du Nord et celle d’Europe. Le mâle pèse entre 600 kilos et une tonne à l’âge adulte, et la femelle, entre 350 et 600 kilos. Il mesure entre 1,75 et 2 mètres de hauteur au garrot. Ils vivent de 15 à 20 ans, et n’atteignent leur taille adulte que vers quatre ans. Le bison est un animal de harde. Le troupeau mixte est habituellement mené par une femelle adulte et n’excède pas généralement une trentaine de bisons.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Ce début octobre, le pastoralisme vit un grand moment à Ax-les-Thermes, en Ariège. La reconnaissance demandée des surfaces pastorales dans toutes les politiques publiques est un enjeu primordial pour ces territoires

A expliqué Christine Valentin, présidente de l’association des chambres d’agriculture du massif central (Sidam).