Le Réveil Lozère 24 juin 2020 à 10h00 | Par Sophie Chatenet

Toques académie, un restaurant école solidaire à Clermont-Ferrand

Le restaurant école solidaire Toques académie conjugue à la fois solidarité, formation et gastronomie, avec pour ambition la mixité, l’insertion sociale et professionnelle de différents publics dans les métiers de la cuisine et du service.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le restaurant école solidaire Toques académie conjugue à la fois solidarité, formation et gastronomie, avec pour ambition la mixité, l’insertion sociale et professionnelle de différents publics dans les métiers de la cuisine et du service.
Le restaurant école solidaire Toques académie conjugue à la fois solidarité, formation et gastronomie, avec pour ambition la mixité, l’insertion sociale et professionnelle de différents publics dans les métiers de la cuisine et du service. - © Sophie Chatenet

Situé tout près de la gare SNCF, au 50 avenue Albert & Elisabeth, à Clermont-Ferrand, le restaurant école solidaire Toques académie, ouvert début juin, a toutes les allures d’un restaurant ordinaire. Il dispose d’une capacité de 45 couverts (salle climatisée et d’une terrasse ombragée), et propose une cuisine raffinée, créative et colorée à base de produits frais de saison et locaux, à un prix correct. Mais ce n’est pas tout. L’établissement a vocation à former aux rudiments de la restauration des personnes en situation précaire, et à proposer à ces mêmes personnes de se régaler à une bonne table à un prix accessible. « Ici l’ambiance est chaleureuse et conviviale afin que tout le monde se sente à l’aise et puisse passer un très agréable moment culinaire », explique Jacques Rousset, président de la coopérative RSA (Restaurant solidaire apprenant). 3 000 couverts seront proposés chaque année, soit 850 bénéficiaires demandeurs d’emploi de condition modeste, seuls ou avec leur famille. Une seule condition : ces personnes au chômage doivent suivre en amont un parcours d’inclusion sociale et professionnelle mis en place par les structures locales d’insertion, avec le soutien notamment du Département (allocataires du RSA), de la Métropole (PLIE), de la Région, du service public de l’emploi, etc.

 

Article à lire dans le Réveil Lozère n°1566, du 18 juin 2020, en page 6.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

La réforme de la Pac qui va arriver l’année prochaine est pour moi un rendez-vous crucial. Si on arrive à réorienter les aides de la Pac vers l’agriculture du futur, on peut baisser énormément les pesticides.

a affirmé la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili au micro de France Inter le 23 juillet.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui