Le Réveil Lozère 23 février 2016 à 08h00 | Par Leap Terre nouvelle

Terre nouvelle est sur tous les fronts au SIA

Après la finale départementale du jugement de bétail le 2 décembre, sept étudiants du lycée Terre nouvelle se sont qualifiés pour les différents concours nationaux du pointage.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Leap Terre nouvelle

Pour le pointage, les jeunes se préparent en révisant leurs classiques autour des points clefs liés à chaque spécificité des races. Lucas Bouniol représentera les couleurs du lycée sur le concours des Montbéliardes, Laura Palmier auprès des Prim'holstein, Nancy Sagnet auprès des Simmental et Céline Bougheriou pointera les Abondances. Emeric Pelissier évaluera la race Charolaise et Grégory Badoc la Limousine. Enfin, Malvina De Freitas défendra les couleurs de Terre nouvelle à l'occasion du concours ovin. Le lycée a organisé le 7 janvier les ovinpiades départementales tout en ouvrant cette journée aux enfants et aux collégiens du canton. Mathieu Duplan, élève en première Stav a remporté le concours des ovinpiades régionales Languedoc-Roussillon une semaine plus tard. L'équipe de BTS productions animales représentée par Coline Boiral et à nouveau Lucas Bouniol et Laura Palmier, heureux vainqueurs de l'épreuve collective des ovinpiades en interrégional à Toulouse, seront fiers de proposer leurs produits de communication en lien avec leur territoire.

La suite dans le Réveil Lozère, page 10, édition du 25  février 2016, numéro 1348.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

On nous demande beaucoup d’efforts pour améliorer nos produits, sur la qualité, sur l’environnement, ce qui occasionne des coûts supplémentaires. Et dans le même temps, nous subissons de plus en plus d’importations de produits qui faussent la concurrence, et ne correspondent pas aux standards sanitaires et environnementaux qu’on nous impose.

expliquait Jérôme Despey, secrétaire général du syndicat FNSEA, quelques heures avant le début du blocage des raffineries et dépôts de carburants.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui