L'Agriculteur Charentais 12 novembre 2019 à 12h00 | Par La rédaction de l'Agriculteur Charentais

Tempête Amélie : la Boutonne au centre de l'attention

L'épisode météorologique qui a marqué le début du mois de novembre a focalisé l'attention sur ce cours d'eau et entraîné des prises de position sur le dossier des réserves de substitution.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Emmanuelle Wargon a pris position sur le sujet des réserves de substitution.
Emmanuelle Wargon a pris position sur le sujet des réserves de substitution. - © Préfecture de Charente-Maritime

Le passage de la tempête Amélie, la nuit du 2 au 3 novembre, n’a heureusement eu aucune conséquence humaine. Niveau matériel, en revanche, des dégâts ont été signalés en raison des vents forts et des précipitations intenses. « En 24 heures, les sapeurs-pompiers sont intervenus à 434 reprises dans 138 communes différentes. Au plus fort de la sollicitation, Ils étaient 215 sapeurs-pompiers sur le terrain, venus de 51 casernes du département », indique le SDIS 17. De nombreuses communes ont   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Agriculteur Charentais

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

L’agriculture vit une crise et des difficultés importantes, avec une moisson qui s’annonce compliquée, une sécheresse, des difficultés liées aux ravageurs, des attentes très fortes de la société et une restructuration économique. Il faut accompagner les agriculteurs dans ces transitions

Dit le président de l’Apca (chambres d’agriculture), Sébastien Windsor, qui souhaite un ministre « à l’écoute ».

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui