Le Réveil Lozère 27 février 2013 à 15h06 | Par Service de remplacement 48

Témoignage - Se faire remplacer en transformation fromagère, c’est possible !

Céline Vandermersch, agricultrice près de Meyrueis, a fait appel au service de remplacement pour partir en congé maternité. Elle est installée en Gaec avec deux productions : caprin fromager et ovin viande. C’est Gwenaëlle Goldfarb qui a été spécialement recrutée pour la remplacer.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Service de remplacement 48

Pour quel motif bénéficiez-vous d’un remplacement ?

Céline Vandermersch : J’ai accouché de mon troisième enfant, il y a deux mois, je suis donc remplacée par Gwenaëlle pour mon congé maternité.

Comment s’est déroulée votre mise à disposition ?

C.V : J’ai contacté au plus tôt le service de remplacement afin de préparer au mieux mon remplacement. Du fait de l’isolement de mon exploitation et des compétences spécifiques que demande mon activité, j’avais du mal à trouver quelqu’un pour effectuer mon remplacement. En effet, pour mes précédents congés maternité j’avais eu des difficultés à trouver des personnes compétentes.

Retrouvez l'intégralité de l'interview dans le Réveil Lozère n°1198 du 28 février, en page 8.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Chacun doit accepter que le pastoralisme et le loup doivent trouver une solution. […] Même si j’ai une fibre écologiste, est-ce que je peux ignorer ces éleveurs qui, depuis le début de l’année, ont vu près de 10 000 brebis égorgées ? Est-ce que je peux ignorer leur détresse psychologique ?

a annoncé Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire le 23 juin dans la matinale de BFMTV-RMC. Il a aussi annoncé la mise en place d’un plan loup sur quatre ans qui commencerait le 1er janvier 2018.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui