Le Réveil Lozère 06 novembre 2013 à 08h00 | Par Émilie Wood

Table - Éric Cellier, chef amoureux

À Montpellier, le restaurant Cellier et Morel, mieux connu sous le nom de « Maison de la Lozère, » comporte un chef Lozérien qui reste fidèle à ses valeurs rurales.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Éric Cellier, chef du restaurant de la Maison de la Lozère à Montpellier.
Éric Cellier, chef du restaurant de la Maison de la Lozère à Montpellier. - © Émilie Wood

« Je suis amoureux de tous les bons produits de Lozère, et du Massif central en général. C’est mon identité. » Éric Cellier, 45 ans, n’a jamais oublié ses origines lozériennes. Né à Altier, de parents restaurateurs, il se souvient que son père était proche de la terre et possédait quelques vaches et des pommiers. Éric a donc grandi à mi-chemin entre agriculture et restauration. Après des études à l’école hôtelière de Saint-Chély-d’Apcher, il travaille dans plusieurs restaurant lozériens (à Villefort et Vialas), puis dans l’Aude (Narbonne) et même à Courchevel avant de dénicher son premier poste de chef à Montpellier, à la Maison de la Lozère, dès sa création en 1991.

À lire dans le Réveil Lozère n°1232 du 7 novembre 2013, en page 8.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Cet accord leur apporte une meilleure protection et une meilleure valorisation sur le marché chinois. Il contribue à promouvoir le modèle de développement rural associant terroir, producteurs et consommateurs qu’incarnent les indications géographiques. Il apporte un gage supplémentaire de qualité pour les faire apprécier des consommateurs chinois et réciproquement.

indique Didier Guillaume dans un communiqué du 6 novembre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui