Le Réveil Lozère 29 août 2018 à 15h00 | Par Association Céréales Montagne et Chambre d’agriculture de Lozère

Synthèse des résultats des essais triticale en montagne 2018

Publication des résultats des essais menés par l’association Céréales montagne.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © L. Mouquet

L’association Céréales montagne est portée par les chambres d’agriculture de Haute-Loire, Lozère, Cantal et Puy-de-Dôme afin de prodiguer des conseils aux agriculteurs sur la culture des céréales en montagne. Cette année elle a mené, en partenariat avec Arvalis, des essais de différentes variétés de triticale sur trois plateformes dans la région Auvergne : Saint-Julien-du-Pinet dans l’Yssingelais en Haute-Loire, Marsac-en-Livradois dans le Puy-de-Dôme et Talizat sur la planèze de Saint-Flour dans le Cantal. L’objectif de ces essais est d’observer le comportement de plusieurs variétés de triticale cultivées dans nos départements de montagne.

Analyse des résultats
La forte sensibilité de Vuka à l’oïdium se confirme. Un renouvellement variétal doit s’envisager surtout pour les parcelles à proximité de rivières ou de bois ou en fond de vallée, à cause d’un risque d’attaque d’oïdium élevé.
Elicsir donne de bons résultats cette année encore. C’est une variété assez tolérante aux maladies, notamment à la rhynchosporiose. C’est la variété de triticale qui offre aujourd’hui le plus de garanties en montagne. Elicisir est tardive à montaison et demi-précoce à épiaison. Elle doit être semée tôt pour être suffisamment développée à l’entrée de l’hiver.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1473, du 30 août 2018, en page 6.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Il est encore un peu tôt pour dresser le bilan définitif d’une loi qui va connaître dans les jours qui viennent une nouvelle lecture au Sénat, et dont plusieurs ordonnances sont encore à dévoiler, particulièrement celle qui concernera les prix abusivement bas.

commentent la FNSEA et les JA dans un communiqué commun le 17 septembre, après la fin de la seconde lecture à l’Assemblée nationale du projet de loi Agriculture et alimentation le 14 septembre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui