Le Réveil Lozère 18 mars 2020 à 10h00 | Par Renaud Saint-André

Sylvain Peyronnet troque des allaitantes pour des laitières

Plutôt rare : du côté de Saint-Jacques-des-Blats (Cantal), un jeune installé est prêt à décapitaliser son troupeau allaitant pour se consacrer à la traite et la fabrication de fromage.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Sylvain Peyronnet devant la vieille grange qui borde la RN122 et qui sera totalement réhabilitée.
Sylvain Peyronnet devant la vieille grange qui borde la RN122 et qui sera totalement réhabilitée. - © Renaud Saint-André

Jour de neige à Saint-Jacques-des-Blats. C’est là, à un peu plus de 1 000 mètres d’altitude, que Sylvain Peyronnet est installé. Au pied de l’emblématique montagne, avec son beau-père, Jean-Marie Chalmette, il a fondé le Gaec du Griou. Actuellement, l’exploitation de 90 hectares, sur les sites de Manhes-Bas et du Sériès, compte 60 vaches allaitantes. Elle produit du broutard croisé salers charolais, vendus quand les veaux atteignent 350 à 400 kg. Mais l’avenir qui va se dessiner là est tout autre. Car son truc à lui, Sylvain Peyronnet, c’est l’élevage laitier. Au départ, rien ne le prédestinait à emprunter cette voie. Originaire d’Arpajon-sur-Cère, il est hors cadre familial. Titulaire d’un BTS pro passé en Creuse, il travaille dans le secteur du bâtiment et trouve de l’emploi dans des maçonneries du Cantal. Puis il décroche un poste de dessinateur de plancher de maisons individuelles à Blagnac, près de Toulouse. Il y reste deux ans et, à la faveur d’un poste de dessinateur en bâtiment agricole proposé par la chambre d’agriculture, il repose ses valises dans le Cantal. Marié à une fille d’agriculteur, il se découvre une passion pour le monde de l’élevage. Le projet qui va naître est avant tout un choix de vie.

 

Article à lire dans le Réveil Lozère n°1552, du 19 mars 2020, en page 11.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

L’agriculture vit une crise et des difficultés importantes, avec une moisson qui s’annonce compliquée, une sécheresse, des difficultés liées aux ravageurs, des attentes très fortes de la société et une restructuration économique. Il faut accompagner les agriculteurs dans ces transitions

Dit le président de l’Apca (chambres d’agriculture), Sébastien Windsor, qui souhaite un ministre « à l’écoute ».

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui