Le Réveil Lozère 27 février 2019 à 14h00 | Par Suzanne Marion

Surveillez vos clôtures à distance depuis votre portable

Vous ne serez plus obligés d’aller vérifier sur place le bon fonctionnement de votre clôture.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Suzanne Marion

Les nouvelles technologies s’invitent dans le monde de l’élevage avec de nombreuses applications qui facilitent le travail de tous les jours. Voici un exemple qui peut éviter du stress, et surtout des incidents dus à la divagation des animaux sortis du parc. Vous pouvez en effet surveiller vos clôtures depuis votre portable. Il suffit d’installer un système d’alarme sur la clôture d’un pâturage dont le signal sera alors retransmis par SMS sur un téléphone mobile, en cas de dysfonctionnement de son électrificateur ou de pertes de tension sur son parc. Le signal peut également être transmis sur un téléphone fixe ou par mail. Un petit boîtier de téléalarme se branche sur le fil électrique et analyse en permanence la tension du courant. S’il remarque un défaut du poste électrique (batterie faible, défaut de prise de terre, vol de l’électrificateur…) ou sur la clôture (ouverture, casse, herbes ou branches touchant le fil), il avertit immédiatement l’éleveur par SMS ou mail. Attention, le SMS ne précise pas le défaut… mais signale simplement une anomalie. D’autres outils existent ou sont en phase de test pour surveiller à distance ce qui se passe au pâturage et éviter des déplacements inutiles à l’éleveur. On pense aux capteurs de niveau d’eau connectés pour contrôler le niveau de remplissage de cuves ou d’abreuvoirs et ainsi avertir en cas de manque d’eau ou de dysfonctionnement du système. Tous les spécialistes de l’équipement agricole développent des outils connectés au service des éleveurs. La recherche continue.
Chaque année lors des salons Tech’ovin, Sommet de l’élevage, Salon de l’agriculture… des innovations viennent enrichir la panoplie de ces équipements pour le monde de l’élevage.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le 23 juillet dernier, les députés de la majorité ont piétiné leur propre loi. Ils ont assumé, sans sourciller, de ratifier le Ceta autorisant les importations de viandes canadiennes issues de bovins nourris aux farines animales… après avoir voté, quelques mois auparavant, une loi interdisant toute commercialisation, en France, de produits “pour lesquels il a été fait usage de produits vétérinaires ou d’aliments pour animaux non autorisés par la réglementation européenne”.

rappelle le berceau des races à viande du Grand Massif central dans un communiqué daté du 17 septembre où les responsables appellent à la mobilisation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui