Le Réveil Lozère 31 juillet 2019 à 11h00 | Par Aurélie Pasquelin

Sur le causse Méjean, la Fête des pâturages fait un carton plein

Paroles gabales organisait dimanche dernier, au lieu-dit La Citerne, à Montbrun, sur le causse Méjean, la 21e édition de la Fête des pâturages. Couplé avec la Fête du cheval et le concours interdépartemental des chiens de troupeau, la journée a accueilli entre 8 000 et 10 000 personnes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Ouverte de 9 h à 18 h, la Fête des pâturages a accueilli plusieurs milliers de visiteurs. (© Chanet vol à voile)  © Chanet vol à voile  © Aurélie Pasquelin Toute la journée les enfants ont pu profiter de nombreuses activités. © Aurélie Pasquelin Une cinquantaine d'exposants étaient présent au marché © Aurélie Pasquelin Cochons, ânes, charolaises et brebis ont attisé la curiosité de tous. © Aurélie Pasquelin Cochons, ânes, charolaises et brebis ont attisé la curiosité de tous. © Aurélie Pasquelin Le midi, les membres de l’association Paroles gabales ont servi plus de 750 repas. © Aurélie Pasquelin Le midi, les membres de l’association Paroles gabales ont servi plus de 750 repas. © Aurélie Pasquelin Le midi, les membres de l’association Paroles gabales ont servi plus de 750 repas. © Aurélie Pasquelin Des démonstrations de fenaison étaient visibles le matin. © Aurélie Pasquelin La 21e édition de la Fête des pâturages, l’une des plus « fréquentée » pour les organisateurs. © Aurélie Pasquelin Toute la journée les enfants ont pu profiter de nombreuses activités. © Aurélie Pasquelin Le groupe « La bourreio de Mende » a fait plusieurs démonstrations de danse folklorique. © Aurélie Pasquelin Le groupe « La bourreio de Mende » a fait plusieurs démonstrations de danse folklorique. © Aurélie Pasquelin Le matin, Monseigneur Benoît Bertrand, évêque de Mende, est venu célébrer la messe en plein air. © Aurélie Pasquelin Le matin, Monseigneur Benoît Bertrand, évêque de Mende, est venu célébrer la messe en plein air. © Aurélie Pasquelin Lors d’un petit concours, trois jeunes agriculteurs ont pu comparer leur vitesse et leur agilité à la tonte des brebis. © Aurélie Pasquelin Lors d’un petit concours, trois jeunes agriculteurs ont pu comparer leur vitesse et leur agilité à la tonte des brebis. © Aurélie Pasquelin Toute la journée les enfants ont pu profiter de nombreuses activités comme la « chasse aux cadeaux » dans le foin. © Aurélie Pasquelin L'après-midi, des démonstrations de sciage de bois étaient organisées. © Aurélie Pasquelin Toute la journée, un théâtre naturel accueillait le concours interdépartemental de chiens de troupeau. © Aurélie Pasquelin Toute la journée, un théâtre naturel accueillait le concours interdépartemental de chiens de troupeau. © Aurélie Pasquelin Venu de l’Aveyron, le juge du concours a noté les quatorze concurrents du concours. © Aurélie Pasquelin Les concurrents, issus de sept départements, avec leurs chiens. © Aurélie Pasquelin Tout au long de la journée, les visiteurs ont pu assister à des démonstrations de travail du cheval comme ici avec le débardage. © Aurélie Pasquelin Tout au long de la journée, les visiteurs ont pu assister à des démonstrations de travail du cheval comme ici avec le débardage. © Aurélie Pasquelin Des démonstrations d'andainage à cheval ont aussi été organisées. © Aurélie Pasquelin Petits et grands ont pu faire des tours de calèche. © Aurélie Pasquelin Le traineau, moins calme que la calèche, a ravi les plus téméraires. © Aurélie Pasquelin

Rendez-vous incontournables de l’été lozérien, la Fête des pâturages avait lieu cette année sur le causse Méjean. Dimanche dernier, entre 8 000 et 10 000 personnes, lozériens ou touristes, sont venues à la rencontre du monde agricole. « C’est une des éditions les plus importantes en termes de présence », confie Jean-Claude Mayrand, président de l’association Paroles gabales qui organise la fête.
Toutes les conditions étaient réunies, dimanche dernier, pour faire de cette journée une réussite : site remarquable, nombre important d’exposants et d’animations… Excepté une légère pluie en début de matinée et un peu de vent dans la journée, la météo était, elle aussi, de la partie. « Comme on dit : “pluie du matin n’arrête pas le pèlerin” », commente l’agriculteur qui tient à remercier « l’équipe locale, les membres de l’association et l’équipe administrative pour leur engagement ». Une cinquantaine de personnes étaient mobilisées sur ce week-end. En plus de l’installation des différents barnums, les bénévoles ont aidé et animé plusieurs ateliers comme le maquillage des enfants ou la tonte des brebis… Ils ont aussi préparé et servi, le midi, un peu plus de 750 repas. Au menu : charcuterie, viande, aligot, fromage et tarte à la châtaigne. Le tout provenant de producteurs locaux. « La Fête des pâturages est avant tout un lieu d’échange où l’on peut faire découvrir nos produits et notre terroir au plus grand nombre », confiait Jean-Claude Mayrand quelques jours avant la fête.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1521, du 1er août 2019, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Un renforcement des ambitions environnementales et climatiques de la Pac ainsi que du bien-être des animaux devrait aller de pair avec la mise à disposition de fonds appropriés pour leur mise en œuvre.

écrivent les ministres de l’Agriculture français (Didier Guillaume), allemande (Julia Klöckner) et polonais (Jan Krzysztof Ardanowski), dans une déclaration commune.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui