Le Réveil Lozère 29 avril 2015 à 08h00 | Par Laurence Sagot & Nathalie Vanherle

Supprimer les taupinières sur les parcelles à faucher

Les taupinières des campagnols terrestres et des taupes sont nombreuses. Si elles ne sont pas éliminées, elles altèrent fortement la qualité des ensilages et des enrubannages par l’apport de terre lors de la fauche, du fanage ou de l’andainage.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Ciirpo

Les micro-organismes dont les bactéries butyriques sont présentes dans la terre favorisent l’apparition de substances toxiques et une remontée du pH. Le fourrage conservé humide devient instable et les moisissures se développent. Les problèmes sanitaires sont alors inévitables. Pour la lutte contre la taupe, plusieurs solutions sont possibles : piégeage, détaupeur ( pétard ) ou gazage au PH3. La dernière méthode, très réglementée, reste la plus efficace si la population de taupes est importante. Elle peut être réalisée par une entreprise prestataire de services agréée ou bien par l’agriculteur lui-même. Dans le premier cas, le coût total d’intervention est de l’ordre de 6 euros par hectare pour une infestation moyenne (4 à 5 taupes par hectare). Dans le second cas, une formation spécialisée puis des agréments annuels sont nécessaires. Pour en savoir plus, vous pouvez contacter le service régional de l’alimentation à la Draaf. Pour le campagnol, les moyens de lutte à mettre en œuvre dépendent du niveau d’infestation des parcelles.

La suite dans le Réveil Lozère, page 6, édition du 30 avril 2015.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Le prix du lait ne se traite pas dans les médias.

Michel Nalet, porte-parole du groupe Lactalis.

Culture
Photographie » Beauté et diversité des patrimoines
Photographie » Le skite Sainte-Foy
Exposition » Marius Balmelle aux archives départementales
Exposition » Exposition de Gérard Matharan
Exposition » Causses et Cévennes
Patrimoine » En chemin j’ai rencontré

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui