Le Réveil Lozère 06 septembre 2017 à 08h00 | Par SC

Suivez le fil vert à Tech&Bio

Initié par les chambres d’agriculture, la dixième édition de Tech&Bio se déroulera les 20 et 21 septembre à Valence dans la Drôme.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Réussir

L’aventure commence en 2007… Alors que l’agriculture biologique n’était pas aussi répandue qu’aujourd’hui, la chambre d’agriculture de la Drôme décide de consacrer un évènement aux techniques culturales alternatives. Les chambres d’agriculture de toute la France ont rapidement pris part à cette aventure et sont depuis fortement impliquées. En dix ans, et cinq éditions, le salon Tech&Bio a placé l’innovation dans un souci de triple performance agro-écologique : économique, environnementale et sociale des exploitations. Aujourd’hui, le salon organisé les 20 et 21 septembre, à Valence dans la Drôme propose une centaine de démonstrations en plein champ, une centaine de conférences, et accueillera 300 exposants. « Des phytos, un peu, pas du tout ? », sera le fil vert de cette 6e édition.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1424, du 7 septembre 2017, en page 5.

En pratique

La chambre d’agriculture de Lozère, l’association Lozère Bio et le conseil départemental s’associent pour organiser le déplacement. Voir en rubrique Agenda.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le 23 juillet dernier, les députés de la majorité ont piétiné leur propre loi. Ils ont assumé, sans sourciller, de ratifier le Ceta autorisant les importations de viandes canadiennes issues de bovins nourris aux farines animales… après avoir voté, quelques mois auparavant, une loi interdisant toute commercialisation, en France, de produits “pour lesquels il a été fait usage de produits vétérinaires ou d’aliments pour animaux non autorisés par la réglementation européenne”.

rappelle le berceau des races à viande du Grand Massif central dans un communiqué daté du 17 septembre où les responsables appellent à la mobilisation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui