Le Réveil Lozère 07 juin 2016 à 08h00 | Par Conseil départemental de Lozère

Sophie Malige remet les prix de la « Dent verte »

À Mende, à la chapelle des Pénitents, Sophie Malige présidente du conseil d’architecture, d’urbanisme et d’environnement (CAUE), a remis les prix de la « Dent verte » du Pan d’Auriac, une manifestation organisée dans le cadre du mois de l’architecture.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Conseil départemental de Lozère

La cérémonie s’est déroulée le 6 juin, en présence de Sophie Pantel, présidente du Département, de Régine Bourgade et de Jean-Claude Moulin, conseillers départementaux mais aussi des enseignants et des scolaires ayant participé au concours. Habiter aujourd’hui dans les centres bourgs est un défi national auquel doivent répondre de nombreuses villes. Notre territoire lozérien n’échappe pas à cette problématique, de nombreux programmes sont en cours, comme la revitalisation des centres bourgs de l’association Terre de vie ou encore les programmes portés par l’État, comme AMI à Marvejols ou Aider à Florac. Dans le cadre des missions qui lui sont dévolues, le Caue est intervenu auprès de 63 élèves de seconde en méthode et pratique scientifique du lycée Chaptal de Mende. Il leur a été proposé de travailler sur une dent creuse, en plein centre-ville de Mende, dans une rue étroite du Pan d’Auriac, sur une parcelle de seulement cinq mètres par sept, où la seule façade libre était orientée au nord.

La suite dans le Réveil Lozère, page 6, édition du 9 juin 2016, numéro 1363.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

« Cet accord UE-Mercosur, qui vise essentiellement à exporter des voitures européennes pour importer plus de viande sud-américaine, doit être stoppé. »

Estime le collectif Stop-Ceta. La FNSEA, les JA et la FNB ont réclamé le 18 septembre l’abandon de l’accord commercial entre l’Union européenne et la zone du Mercosur.