Le Réveil Lozère 25 juin 2014 à 09h50 | Par Syndicat lozérien de la forêt privée

Sommet de la forêt et du bois

Le premier Sommet de la Forêt et du bois s’est tenu dernièrement à Clermont-Ferrand dans la grande halle d’Auvergne rassemblant près de 220 exposants pour plus de 14 00 visiteurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Les exposants de matériel forestier du débardage aux petits équipements avaient pris place à l’extérieur et effectuaient des démonstrations.

Le public pouvait également découvrir toute la gamme des chaudières ou chauffages de la filière bois énergie ou s’entretenir avec les acteurs de la filière construction bois, les différents organismes s’occupant de la forêt. Parmi ces derniers la CCI de la Lozère et Arfobois assuraient la promotion de la filière du Languedoc Roussillon. La Maison forestière de Javols présentait une nouvelle formation de responsable de développement commercial option filière bois, niveau licence.

Le Fogefor et le syndicat lozérien de la forêt privée se sont rendus au salon en visiteurs. Comme l’explique Jean-Pierre Laffont président des deux structures, « nous avons assisté à l’une des conférences organisée dans le cadre du salon consacré à la mécanisation de l’exploitation forestière en zone de montagne. Cette conférence était en partie consacrée à l’évolution des techniques et des équipements comme l’exploitation forestière à l’aide de câble qui permet de sortir du bois sans avoir à créer de nouvelles pistes de desserte. Le Fogefor a également profité de ce déplacement pour tenir son assemblée générale dans le bus, entre la Lozère et Clermont-Ferrand ! »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Cet accord leur apporte une meilleure protection et une meilleure valorisation sur le marché chinois. Il contribue à promouvoir le modèle de développement rural associant terroir, producteurs et consommateurs qu’incarnent les indications géographiques. Il apporte un gage supplémentaire de qualité pour les faire apprécier des consommateurs chinois et réciproquement.

indique Didier Guillaume dans un communiqué du 6 novembre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui