Le Réveil Lozère 10 octobre 2012 à 10h57 | Par Sophie Giraud-Chatenet

Sommet de l’élevage - Le Foll en quête d’abondance

La visite du ministre de l’Agriculture, jeudi matin, au Sommet de l’élevage, à Clermont-Ferrand, n’est pas passée inaperçue. Dans des travées bondées, Stéphane Le Foll a été plus généreux en poignées de main qu’en annonces.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Visite officielle du ministre de l’Agriculture, jeudi, au Sommet de l’élevage. Les conseillères du président de la République et du Premier ministre étaient également présentes.
Visite officielle du ministre de l’Agriculture, jeudi, au Sommet de l’élevage. Les conseillères du président de la République et du Premier ministre étaient également présentes. - © S. Giraud-Chatenet

« Un petit tour et puis s’en va ». À priori, le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll ne mange pas de ce pain là. La visite qu’il a effectuée au Sommet de l’élevage, jeudi matin, avait en effet plus des allures de balade que de marathon. Pas avare en poignées de mains, il a pris le temps de discuter avec les éleveurs, avec les exposants et les responsables professionnels, ne ménageant pas ses « salut, ça va ! », ni ses encouragements pour chacun, ni les occasions de déguster un produit du terroir. Paraîtrait même qu’il aimerait beaucoup le bleu d’Auvergne…
À lire dans le Réveil Lozère n°1178, en page 3.

Opération enrubannage sur le stand de l'administration.
Opération enrubannage sur le stand de l'administration. - © S. Giraud-Chatenet

Opération enrubannage

Pour dénoncer, la multiplication des anomalies générées par l’ASP (l’agence de paiement des aides), la FRSEA et les JA Massif central ont organisé, mercredi matin, au Sommet, une opération coup de poing sur le stand de l’administration. « Il se trouve qu’au moment où ils auraient du percevoir leur ICHN, bon nombre d’agriculteurs se sont vus notifiés qu’ils étaient redevables à l’administration », a expliqué Patrick Escure, président de la FRSEA Auvergne. En Limousin, on a comptabilisé 60 dossiers injustifiés, tandis qu’en Auvergne, on dépasserait déjà la centaine. Si les syndicalistes ne contestent pas les « rappels », en revanche, ils fustigent la méthode.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

« Cet accord UE-Mercosur, qui vise essentiellement à exporter des voitures européennes pour importer plus de viande sud-américaine, doit être stoppé. »

Estime le collectif Stop-Ceta. La FNSEA, les JA et la FNB ont réclamé le 18 septembre l’abandon de l’accord commercial entre l’Union européenne et la zone du Mercosur.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui