Le Réveil Lozère 31 janvier 2017 à 08h00 | Par Arvalis-institut du végétal

Soigner les prélèvements de terre

Mesurer les reliquats azotés en sortie d’hiver est primordial afin d’ajuster au mieux le plan de fumure des cultures. Pour obtenir des résultats de qualité, un minimum de quatorze prélèvements doit être réalisé dans un cercle de vingt mètres de diamètre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © DR

Le niveau de reliquats azotés en sortie d’hiver est très variable d’une année sur l’autre. Il dépend principalement de l’efficacité d’absorption en azote du précédent cultural, de la présence ou non d’un couvert végétal en inter-culture, et de l’intensité du lessivage hivernal. Il est essentiel de mesurer précisément ces reliquats afin d’optimiser la fertilisation azotée des cultures.
Quand prélever les échantillons ?
Les échantillons doivent être prélevés en sortie d’hiver avant la reprise de minéralisation de l’humus, afin d’estimer les stocks d’azote minéral disponibles en début de cycle. Le prélèvement doit être réalisé au sein de la plus grande zone homogène de la parcelle, dans un cercle de vingt mètres de diamètre. Il faut au minimum quatorze carottages élémentaires pour constituer un échantillon représentatif. Un prélèvement sur toute la diagonale de la parcelle n’est généralement pas satisfaisant, surtout dans le cas d’une parcelle de profondeur de sol hétérogène. L’idéal est de prélever sur toute la profondeur d’enracinement de la culture considérée, par horizon de trente centimètres.

La suite dans le Réveil Lozère, page 5, édition du  2 février, numéro 1395.

Pratique
Via notamment l’outil Mes parcelles, il est possible d’établir des plans prévisionnels de fumure. N’hésitez pas à contacter la chambre d’agriculture de Lozère au 04 66 65 62 00 sur la procédure à suivre pour les prélèvements.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

L’agriculture vit une crise et des difficultés importantes, avec une moisson qui s’annonce compliquée, une sécheresse, des difficultés liées aux ravageurs, des attentes très fortes de la société et une restructuration économique. Il faut accompagner les agriculteurs dans ces transitions

Dit le président de l’Apca (chambres d’agriculture), Sébastien Windsor, qui souhaite un ministre « à l’écoute ».

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui