Le Réveil Lozère 20 février 2013 à 11h16 | Par Marie-Pascale Vincent

SIA - Les fermes lozériennes à Paris

Du 23 Février au 3 Mars 2013, la Lozère sera présente au 50e salon international de l’agriculture. Pour Nadia Vidal, productrice de châtaignes, c’est l’occasion de nouer le dialogue, entre ville et campagne.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Comme chaque année, s’apprêtant à monter au salon international de l’agriculture, des lycées d’enseignement agricole au conseil général, bon nombre de lozériens sont d’ors et déjà sur le pied de guerre.

Affirmant son rôle de partenaire de l’agriculture lozérienne, le Conseil général, avec l’association De Lozère, organise cette année encore, un pavillon collectif aux couleurs du département.

Depuis de nombreuses années la Lozère est présente au SIA (ici en 2004).
Depuis de nombreuses années la Lozère est présente au SIA (ici en 2004). - © Réveil Lozère

Huit producteurs et entreprises lozériennes, sont inscrits au Concours Général Agricole et présenteront vingt-cinq produits différents en compétition. «Un record» précise Paul Gidon, chargé de communication à la chambre d’agriculture. «Si les producteurs de miel sont moins nombreux à participer, seul Élie Barthélémy est inscrit au concours, les laitiers, ont pris le relais.» Emmanuelle et Jean-Marc Vincent, Patrick Carly, Sandrine et Laurent Pradeilles, la fromagerie des Cévennes concourront dans les catégories Pélardon et fromages de chèvre. La bergerie de Lozère, la Sarl Lou Passou bio et Christian Delon représentent les productions à base de brebis.

Pour les animaux, l’EARL Laurens du Pic de mus de St Laurent du Muret présentera une vache de race Aubrac au concours du mercredi 27 Février. Et c’est Abeille Delorme, une pouliche de deux ans, de race comtoise, propriété d’Alain Goupil qui a été choisie par le syndicat de race, comme seule représentante, hors berceau pour le concours.

À lire dans le Réveil Lozère n°1197 du 21 février, en pages 5.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Afin de connaître notamment le niveau d’émission de gaz à effet de serre, chaque exploitation va pouvoir s’engager dans un diagnostic carbone. La chambre d’agriculture de la Lozère, en réflexion avec la Région Occitanie, va proposer cette méthode permettant à la fois de définir le niveau actuel de l’exploitation et d’élaborer un plan de progrès pour engager la transition.

indique Christine Valentin, présidente de la chambre d’agriculture de Lozère, à propos de la mise en place du label Bas carbone.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui