Le Réveil Lozère 30 avril 2019 à 11h00 | Par PNR Aubrac

Sensibiliser les éleveurs à la lutte contre les campagnols

La surveillance des taupes et des campagnols terrestres, réalisée actuellement par le parc naturel régional de l’Aubrac, montre la présence de quelques foyers de campagnols terrestres sur certaines parcelles.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © PNR Aubrac

Alors que l’herbe n’est pas encore très haute, la période est idéale pour la lutte directe.En effet, les populations de campagnols terrestres suivent un cycle annuel : peu fréquentes au printemps, elles se développent progressivement au cours de l’été pour atteindre un pic à l’automne avant le froid hivernal.
Pour prévenir les pics de population des campagnols terrestres, une journée technique était organisée le 9 avril dernier. La technique de piégeage manuel est très efficace, surtout lorsqu’elle est réalisée tôt dans la saison et en basse densité. L’objectif de cette journée était de faire un rappel des bases du piégeage pour les taupes et les campagnols. Une dizaine d’agriculteurs, un technicien du PNR de l’Aubrac et un piégeur professionnel étaient donc présents sur la commune d’Argences-en-Aubrac (village de la Terrisse). Alain Robert, piégeur professionnel (taupes et campagnols) près de Volvic, a tout d’abord présenté les caractéristiques écologiques des deux espèces, en déconstruisant certaines légendes tenaces autour du campagnol et de la taupe.
La journée s’est poursuivie avec des démonstrations de piégeage. Le piège Cauet est utilisé surtout pour les taupes, mais il peut se révéler efficace avec les campagnols. Le piège Topcat ne s’utilise que pour les campagnols. Les deux modèles sont très simples d’utilisation et très efficaces.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1508, du 2 mai 2019, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Afin de connaître notamment le niveau d’émission de gaz à effet de serre, chaque exploitation va pouvoir s’engager dans un diagnostic carbone. La chambre d’agriculture de la Lozère, en réflexion avec la Région Occitanie, va proposer cette méthode permettant à la fois de définir le niveau actuel de l’exploitation et d’élaborer un plan de progrès pour engager la transition.

indique Christine Valentin, présidente de la chambre d’agriculture de Lozère, à propos de la mise en place du label Bas carbone.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui