Le Réveil Lozère 12 février 2014 à 08h00 | Par Émilie Wood

Sensibilisation - Christine Valentin : « Une zone humide mal entretenue, c’est une piscine »

Les journées mondiales des zones humides ont eu lieu autour du 2 février à travers le monde. Afin de faire participer le territoire lozérien à cette action de sensibilisation, le Copage et la chambre d’agriculture donnent rendez-vous au grand public le 18 février à Aumont-Aubrac et les 6 et 7 juin à Nasbinals.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Copage

«L’association Copage* est née, il y a une vingtaine d’années, de la volonté de professionnels agricoles qui voulaient casser cette image du paysan pollueur.», rappelle Gilles Paulet, son président. Cela fait cinq ans que le Copage travaille sur le programme zones humides Aubrac. Ce programme, qui vient de s’achever, a été labellisé au niveau national en 2012 suite à la signature en 2011 d’une convention entre l’assemblée permanente des chambres d’agriculture (APCA) et le ministère de l’écologie afin de développer des programmes territoriaux permettant de concilier le développement de l’activité agricole et la préservation des zones humides.

Le plateau de l’Aubrac a été identifié «zone verte» au titre du Sdage** par l’agence de l’eau Adour Garonne, un secteur de «zones humides remarquables méritant une attention particulière.» L‘Aubrac, avec son réseau hydraulique dense, constitue un véritable réservoir qui permet de soutenir les étiages parfois sévères en fin de période estivale. Située sur trois départements (l’Aveyron, le Cantal et la Lozère) et trois régions (Midi-Pyrénées, Auvergne et Languedoc-Roussillon), la zone verte Aubrac couvre une surface totale de 710 km².

Comment expliquer au grand public l’importance des zones humides et les enjeux qu’elles représentent pour l’agriculture lozérienne ? Le Copage, depuis 2008, a mené une action de communication et de sensibilisation.

À lire dans le Réveil Lozère n°1246 du 13 février 2014, en page 6.

Damien Pignol, Christine Valentin, Gilles Paulet et Anne Colin lors de la conférence de presse du vendredi 7 février.
Damien Pignol, Christine Valentin, Gilles Paulet et Anne Colin lors de la conférence de presse du vendredi 7 février. - © Émilie Wood

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Ce début octobre, le pastoralisme vit un grand moment à Ax-les-Thermes, en Ariège. La reconnaissance demandée des surfaces pastorales dans toutes les politiques publiques est un enjeu primordial pour ces territoires

A expliqué Christine Valentin, présidente de l’association des chambres d’agriculture du massif central (Sidam).