Le Réveil Lozère 20 septembre 2017 à 08h00 | Par Sabrina Khenfer

Sénatoriales : les candidats s’engagent pour l’agriculture

Lundi 18 septembre le Conseil de l’agriculture française de Lozère* a convié les neuf candidats lozériens aux sénatoriales à venir signer une charte en faveur de l’agriculture et des territoires ruraux. Sept ont fait le déplacement à Pelouse, au Gaec L’Agulio, pour apposer leur signature au bas du document. La France Insoumise et le Parti Communiste ont décliné.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Sabrina Khenfer

Quatre mois après avoir convié les candidats aux dernières législatives à s’engager officiellement en faveur de l’agriculture et des territoires ruraux, le Conseil de l’agriculture française de Lozère a remis le couvert en s’adressant cette fois-ci aux neuf prétendants au poste de Sénateur, dont l’élection aura lieu ce dimanche 24 septembre. « Dès que nous avons pris connaissance de la liste officielle, explique Julien Tuffery, président des Jeunes agriculteurs de Lozère, nous avons invité les candidats à signer notre charte. L’idée c’est de les voir s’engager sur un projet clair et largement partagé par les organisations agricoles. »

À prendre ou à laisser
Ce projet se divise en quatorze thématiques. Les mêmes que celles déjà approuvées par six des treize candidats lozériens aux dernières législatives, parmi lesquels le député élu Pierre Morel-À-L’huissier, qui a, depuis son élection, rencontré les représentants du Cafl. Revalorisation des retraites, maintien du budget de la Pac et simplification des démarches administratives, développement de l’agrotourisme, défrichement et reconquête pastorale, dynamisation de l’exportation ou encore développement de l’ADSL, du réseau de téléphonie mobile et rénovation de la RN 88 faisaient partie des points sur lesquels les candidats étaient amenés à s’engager. « Cette charte, précise Julien Tuffery, est non-amendable. Elle doit être signée dans son intégralité, sans discussion. Nous estimons que c’est toute la profession agricole qui s’est mise au travail pour définir ces objectifs – réseaux financiers, d’experts-comptables, d’assurance… Il n’y a donc plus à revenir dessus. »

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1426, du 21 septembre 2017, en page 3.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le président a souhaité nous demander de continuer à mettre la pression. La pression sur les filières, la pression sur la grande distribution.

a lancé Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture, à la sortie du Conseil des ministres du 21 octobre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui