Le Réveil Lozère 15 novembre 2016 à 08h00 | Par Yvan Guilhot

Séduire le consommateur avec le savoir-faire

Le syndicat lozérien de la race a tenu son assemblée générale mardi 8 novembre à Chaudeyrac en présence d’une soixantaine d’adhérents.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’assemblée générale s’est tenue en présence de Yves Chassany, président de Union Aubrac.
L’assemblée générale s’est tenue en présence de Yves Chassany, président de Union Aubrac. - © Yvan Guilhot

C’est sous les premières chutes de neige de la saison que se sont réunis les adhérents du syndicat Aubrac lozérien, mardi 8 novembre à Chaudeyrac. En présence d’Yves Chassany, président de l’Union Aubrac et Pierre Arsac, ingénieur de l’Upra, une soixantaine de personnes ont assisté au compte-rendu de l’année, présenté par Arnaud Gibelin, président du syndicat, avant le renouvellement du tiers du bureau puis un retour sur la semaine de races locales de massif et le projet de marché au cadran.
Des effectifs stables
Avec 97 adhérents, les effectifs du syndicat restent stables et le budget atteint l’équilibre. La bonne participation des Lozériens aux différents concours de l’année a permis l’obtention de nombreux prix notamment au Salon de l’agriculture à Paris, à Saint-Flour pour le National ou à Cournon lors du Sommet de l’élevage. Une participation des Lozériens qu’Arnaud Gibelin a souhaité saluer. Pour 2017, les sélections pour la participation au Salon de l’agriculture devraient avoir lieu à la halle d’Aumont-Aubrac. Sur le tiers sortant du bureau, trois membres n’ont pas souhaité renouveler leur mandat afin de « laisser la place aux jeunes » pour Jean-Paul Rodier ou pour des raisons d’emploi du temps pour Julien Tufféry et Alain Trauchessec. Pour les remplacer, Fabien Richard, Sylvaine Ferrier et Mathieu Rodier ont été élus. Gilles Benoît et Patrick Solignac ont été reconduits dans leurs fonctions.

La suite dans le Réveil Lozère, page 5, édition du 17 novembre 2016, numéro 1384.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le 23 juillet dernier, les députés de la majorité ont piétiné leur propre loi. Ils ont assumé, sans sourciller, de ratifier le Ceta autorisant les importations de viandes canadiennes issues de bovins nourris aux farines animales… après avoir voté, quelques mois auparavant, une loi interdisant toute commercialisation, en France, de produits “pour lesquels il a été fait usage de produits vétérinaires ou d’aliments pour animaux non autorisés par la réglementation européenne”.

rappelle le berceau des races à viande du Grand Massif central dans un communiqué daté du 17 septembre où les responsables appellent à la mobilisation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui