Le Réveil Lozère 17 avril 2019 à 12h00 | Par Aurélie Pasquelin

Sécurité et sangliers au coeur de l'AG de la FDC 48

La fédération départementale des chasseurs de Lozère organisait samedi dernier son assemblée générale à la Halle Saint-Jean de Mende. Outre le tableau de chasse de la saison 2017-2018, les responsables de la fédération ont fait le point sur les dégâts de sanglier et la sécurité.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
« En raison de la prochaine réforme de la chasse, il est possible que les permis de chasser ne soient pas validés le 1er juillet mais quelques jours après », a indiqué André Thérond, président de la FDC 48.
« En raison de la prochaine réforme de la chasse, il est possible que les permis de chasser ne soient pas validés le 1er juillet mais quelques jours après », a indiqué André Thérond, président de la FDC 48. - © Aurélie Pasquelin

Moment important de l'année pour le monde de la chasse lozérien, l'assemblée générale de la fédération des chasseurs (FDC) de Lozère a cette année encore réuni plusieurs centaines de personnes sous la halle Saint-Jean de Mende. Rien d'étonnant à cela puisque le nombre de chasseurs sur le département est important : 6 857 chasseurs sur la saison 2017-2018. « La proportion de chasseurs par rapport à la population locale avoisine toujours les 10 %, a souligné Émile Fabre, secrétaire générale de la fédération lors de son discours. Même si nous sommes suivis par le département de la Haute-Marne, nous faisons toujours office d'exception par rapport à tous les départements français ». Des chiffres qui ne doivent pourtant pas cacher l'une des problématiques auxquelles la fédération lozérienne, comme au niveau national, fait face depuis ces dernières années : la baisse du nombre de chasseurs.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1506, du 18 avril 2019, en page 5.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Le gouvernement et sa majorité sèment une confusion inédite dans l’esprit des éleveurs et des citoyens.

estime la FNB dans un communiqué de presse du 15 juillet, soit deux jours avant l’examen par les députés du projet de loi de ratification de l’accord de libre-échange UE-Canada (Ceta).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui