Le Réveil Lozère 09 mai 2018 à 14h00 | Par CD

Sécuriser l’embarquement des chevaux dans un van avec un éclairage Led

Un éclairage Led capable de fournir un niveau d’éclairement homogène semble réduire le stress du cheval pendant l’embarquement et la phase stationnaire.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Un éclairage LED capable de fournir un niveau d’éclairement homogène semble réduire le stress du cheval pendant l’embarquement et la phase stationnaire.
Un éclairage LED capable de fournir un niveau d’éclairement homogène semble réduire le stress du cheval pendant l’embarquement et la phase stationnaire. - © F. D’Alteroche

« Le transport (embarquement, trajet dont phase stationnaire et post-transport sur le lieu d’arrivée) est une pratique courante dans la gestion des chevaux de compétition, de loisir ou d’élevage. Or, cette pratique habituelle pour les chevaux et les humains peut engendrer un état d’anxiété chez l’animal et ainsi avoir un impact sur son bien-être », note Claire Neveu d’Ethonova, lors de la 44e Journée de la recherche équine à Paris. De nombreuses études ont testé des solutions pour réduire le stress pendant la phase de transport mais peu pour le limiter pendant l’embarquement. Une étude a évalué l’impact de la lumière, à la fois dans le van et dans l’environnement extérieur. En effet, la vision du cheval est différente de celle de l’être humain, notamment dans son adaptation aux changements de luminosité, plus lente, et dans sa perception dichromatique des couleurs.
« L’objectif de notre étude était donc de déterminer si différents types d’éclairage pouvaient avoir un impact sur la durée d’embarquement ainsi que sur le comportement et la physiologie des chevaux lors de l’embarquement et de la phase stationnaire (pont fermé). Pour cela, nous avons utilisé un éclairage Led modulable, à variation de teinte de lumière blanche et ajustable en termes de quantité de lumière émise (flux lumineux). » Cette étude a été menée au Haras de la Barbotière (Calvados).

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1459, du 10 mai 2018, en page 12.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Le grand plan d’investissement français, prévoyant 5 milliards d’euros pour l’agriculture, va servir à financer de l’irrigation contrôlée dans les régions où il n’y en a pas.

a déclaré Stéphane Travert le 6 août à l’AFP.