Le Réveil Lozère 30 octobre 2018 à 15h00 | Par Le Réveil Lozère

Sécheresse : une enveloppe de 15 millions d’euros d’allègement de cotisations sociales

Abonnez-vous Réagir Imprimer

En déplacement dans la Meuse et les Vosges le 26 octobre, le ministre de l’agriculture Didier Guillaume a annoncé l’ouverture d’une « nouvelle enveloppe de 15 millions d’euros » de report ou d’allègement de cotisations sociales auprès de la MSA « pour l’ensemble des intempéries 2018 ». Des réunions entre préfets et acteurs concernés seront également organisées en région afin « d’identifier les stocks de fourrage mobilisable, et faciliter l’organisation d’opérations de solidarité », a-t-il indiqué. Le dégrèvement de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) sera activé d’office dans les zones les plus touchées « dès que les taux de perte seront transmis à la direction départementale des finances publiques », a par ailleurs précisé la rue de Varenne. Le ministre a également rappelé que la procédure de reconnaissance des calamités agricoles avait été activée. « Trois comités de gestion des risques en agriculture (CNGRA) se réuniront exceptionnellement en décembre, janvier et février » pour examiner les dossiers de demande d’indemnisation, indique le ministère de l’Agriculture dans un communiqué de presse. Ceux-ci peuvent être déposés jusqu’au 12 novembre pour le premier comité de décembre. Enfin, Didier Guillaume a précisé que la France était « intervenue » auprès de la Commission européenne pour lui demander de proposer « des mesures de soutien supplémentaires aux agriculteurs » afin de faire face à la sécheresse.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Si on applique les critères tels qu’ils sont aujourd’hui, sur les 75, c’est peut-être une bonne trentaine de départements qui pourraient être exclus.

a déclaré Joël Limouzin, vice-président de la FNSEA le 12 novembre, alors que la FNSEA demande la reconnaissance calamité sécheresse pour 75 départements.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui