Le Réveil Lozère 12 décembre 2018 à 15h00 | Par Renaud Saint-André

Séchage en grange, partenaire du bio

Le séchage en grange facilite l’autonomie fourragère tout en promettant un foin à haute valeur nutritive.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Caroline Léger de la chambre d’agriculture du Cantal accompagne Jacqueline et Gilles Lacoste de L’EARL du Cros dans leurs projets.
Caroline Léger de la chambre d’agriculture du Cantal accompagne Jacqueline et Gilles Lacoste de L’EARL du Cros dans leurs projets. - © Renaud Saint-André

Le projet décidé au moment d’installer Jacqueline Lacoste aux côtés de Gilles, son époux, était celui-là : le séchage en grange. Et depuis 2007 qu’ils ont adopté ce système, le couple aurait bien du mal à s’en passer. Au point d’ailleurs qu’il songe désormais à moderniser et étendre le dispositif. De quoi rendre plus performant encore leur production laitière bio.
Partant du principe que l’autonomie fourragère est la clé de voûte de la réussite, l’EARL du Cros à Leynhac en Châtaigneraie cantalienne, tient à valoriser au maximum l’herbe. Les éleveurs complémentent avec leurs propres céréales* et récupèrent aussi le son de boulangerie. Ils n’achètent que quelques minéraux et vitamines et, le cas échéant, de la paille. « On s’était rendu compte qu’on arrivait au bout d’un système basé sur l’ensilage d’herbe et de maïs, avec des campagnes compliquées et une exploitation finalement mal équipée », explique Gilles Lacoste. Jacqueline se souvient qu’un stagiaire, venu du nord Aveyron, a été le premier à évoquer l’idée du séchage en grange. S’en sont suivies des visites dans des fermes qui en étaient dotées et, rapidement, le couple d’éleveurs fait ce choix, avant même leur certification bio.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1488, du 13 décembre, en page 11.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Alors que la Commission a annoncé la conclusion d’un accord sur le « panel hormones », la FNB attend une position extrêmement ferme de la France.

indique Bruno Dufayet, président de la FNB, dans un communiqué du 14 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui