Le Réveil Lozère 03 juin 2020 à 10h00 | Par Marion Ghibaudo

Se prémunir des cyberattaques lorsque l’on lance son site internet

La crise du Covid-19 et le confinement qui s’est ensuivi ont accéléré le tournant numérique pour de nombreux producteurs, qui, privés de débouchés traditionnels, se sont tournés vers de nouveaux marchés. Retour sur les règles à appliquer pour que le commerce en ligne ne devienne pas source d’ennuis.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La crise du Covid-19 et le confinement qui s’est ensuivi ont accéléré le tournant numérique pour de nombreux producteurs, qui, privés de débouchés traditionnels, se sont tournés vers de nouveaux marchés. Retour sur les règles à appliquer pour que le commerce en ligne ne devienne pas source d’ennuis.
La crise du Covid-19 et le confinement qui s’est ensuivi ont accéléré le tournant numérique pour de nombreux producteurs, qui, privés de débouchés traditionnels, se sont tournés vers de nouveaux marchés. Retour sur les règles à appliquer pour que le commerce en ligne ne devienne pas source d’ennuis. - © Ludovic Vimond

Ouvrir un site internet peut sembler facile : une page où tous les produits sont affichés, et les consommateurs seront désormais à un clic de souris. Pourtant, de nombreux problèmes peuvent survenir une fois le site mis en ligne, dont des cyberattaques, les escroqueries ou les vols de données de clients. Des inquiétudes qui touchent aussi Bienmanger.com, révèle Laurent Caplat, gérant de l’entreprise et de la filiale BM-Services, qui crée des sites internet : « des attaques, nous en subissons tous les jours mais nous avons une équipe dédiée à la sécurité de nos sites en ligne ».
« Le mieux est de bien se faire accompagner », recommande Laurent Caplat. Une préconisation appuyée par l’adjudant-chef Mathieu Sabadel, enquêteur en technologies numériques au sein du groupement de gendarmerie de la Lozère, « les connaissances et l’investissement d’un professionnel » coûteront moins cher à l’arrivée, selon les deux experts.
Avant toutes choses, soulignent Laurent Caplat et Mathieu Sabadel, les propriétaires de sites internet, notamment commerciaux, doivent être hébergés sur des sites sécurisés (des sites qui contiennent la mention « https » dans leurs barres d’adresse) et les mises à jour de sécurité doivent être faites régulièrement. « Il faut être vigilant, car si on oublie une mise à jour, cela peut permettre à des pirates de s’introduire plus facilement sur les sites », avertit Mathieu Sabadel.

 

Article à lire dans le Réveil Lozère n°1563, du 4 juin 2020, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Au plus tard en 2022, les retraites des chefs d’exploitation à carrière complète atteindront donc 85 % du Smic, soit environ 1 025 euros par mois

Se félicitent les syndicats.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui