Le Réveil Lozère 07 mai 2019 à 09h00 | Par Capr’inov

Samuel Herault, nouveau président de Capr’Inov

Lors de l’assemblée générale de Capr’Inov, qui s’est déroulée à Parthenay (79), un nouveau président du salon a été élu.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La prochaine édition du salon Capr’Inov se déroulera les 25 et 26 novembre 2020.
La prochaine édition du salon Capr’Inov se déroulera les 25 et 26 novembre 2020. - © DR

Mardi 16 avril dernier, Thierry Jayat, président depuis 2008 du salon international caprin, Capr’Inov, a passé le relai à son confrère, Samuel Herault, éleveur caprin dans les Deux-Sèvres et actif dans le conseil d’administration depuis plusieurs années. Les deux hommes se connaissent depuis de longues années et ont construit, entourés de tous les membres du comité d’organisation (tous éleveurs caprins), un grand évènement professionnel pour les éleveurs et futurs éleveurs de chèvres de toute la France et de l’international.
L’assemblée générale a réuni les partenaires pour échanger sur le bilan du salon, qui s’est tenu fin novembre 2018 à Niort. Il a été rappelé la forte affluence de l’édition 2018, avec 7 000 visiteurs dont 15 % de visiteurs internationaux de 25 pays différents, avec plus de 200 exposants présents.

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1509, du 9 mai 2019, en page 8.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Afin de connaître notamment le niveau d’émission de gaz à effet de serre, chaque exploitation va pouvoir s’engager dans un diagnostic carbone. La chambre d’agriculture de la Lozère, en réflexion avec la Région Occitanie, va proposer cette méthode permettant à la fois de définir le niveau actuel de l’exploitation et d’élaborer un plan de progrès pour engager la transition.

indique Christine Valentin, présidente de la chambre d’agriculture de Lozère, à propos de la mise en place du label Bas carbone.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui