Le Réveil Lozère 06 novembre 2019 à 10h00 | Par Aurélie Pasquelin

S’installer en canards, ils ont osé

David et Serge Meissonnier ont décidé de s’installer en canards « prêts à gaver ». Une production peu présente sur le département mais qui permet au père comme au fils de bénéficier d’une bonne rémunération tout en limitant les périodes d’astreintes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Aurélie Pasquelin

Maraîchage, PPAM, transformation, porc en plein air… L’agriculture lozérienne se diversifie de plus en plus. Les jeunes qui font le choix de se lancer dans une production « originale » pour le territoire sont aussi de plus en plus nombreux. Parmi eux, on compte David Meissonnier officiellement installé depuis 1er avril 2017 en canards à Reilles, sur la commune de La Canourgue. Serge, son père, pluriactif salarié d’Unicor et exploitant de bovin viande et de chevaux, a fait le choix de suivre son fils dans l’aventure. Aujourd’hui père et fils se côtoient tous les jours au sein du Gaec Meissonnier. « J’ai gardé les chevaux », annonce Serge Meissonnier qui élève une vingtaine de Bretons pour la viande et l’attelage.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1533, du 7 novembre 2019, en page 5.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Cet accord leur apporte une meilleure protection et une meilleure valorisation sur le marché chinois. Il contribue à promouvoir le modèle de développement rural associant terroir, producteurs et consommateurs qu’incarnent les indications géographiques. Il apporte un gage supplémentaire de qualité pour les faire apprécier des consommateurs chinois et réciproquement.

indique Didier Guillaume dans un communiqué du 6 novembre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui