Le Réveil Lozère 16 février 2016 à 08h00 | Par Cerfrance Lozère

S’adapter à la révolution numérique

Cerfrance Lozère fait des nouvelles technologies un support incontournable de ses prestations.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Cerfrance Lozère s’adapte, dans un contexte en perpétuelle mutation et en pleine révolution numérique.
Cerfrance Lozère s’adapte, dans un contexte en perpétuelle mutation et en pleine révolution numérique. - © Cerfrance Lozère

L’espace client Cerfrance connect est un portail de gestion, d’analyse et de pilotage d’entreprise. C’est aussi une base de connaissances, un espace collaboratif mais personnel accessible depuis votre PC, smartphone ou tablette. La palette d’outils est considérable : enregistrement comptable web, enrichissement des relevés bancaires, devis facturier, caisse, etc. Pour les employeurs de main-d’œuvre l’outil DSN (déclaration sociale nominative) permet la déclaration des éléments de la paie et des événements du salarié. Outre une réponse aux nouvelles obligations réglementaires, l’avantage est la simplification, l’accélération des envois et toujours la traçabilité.
Mobilité et tracabilité
Cerfrance Lozère s’adapte au mieux, dans un contexte en perpétuelle mutation et en pleine révolution numérique tout en développant la mobilité et l’accessibilité pour les outils dédiés à ses adhérents. Au-delà des formations, l’ambition est de mettre les nouvelles technologies de l’information et de la communication (TIC) au service des adhérents. À votre disposition, le catalogue des formations pour entrer dans le monde des nouvelles technologies sans appréhension. Pour plus de renseignements, vous pouvez consulter le cerfrance-lozere.fr.

La suite dans le Réveil Lozère, page 8, édition du 18 février 2016, numéro 1347.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Depuis 2010, l’observatoire de la Formation des prix et des marges des produits alimentaires, voulu par la FNSEA et Jeunes agriculteurs, montre qu’il y a un problème dans la répartition de la valeur au sein de la chaîne alimentaire. Le rapport 2017 ne fait pas exception.

a constaté la FNSEA lors de la publication mardi 11 avril du nouveau rapport.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui