Le Réveil Lozère 15 mai 2019 à 11h00 | Par MSA du Languedoc

Réunions de secteur de la MSA

Du 7 février au 19 mars, les élus de la MSA se sont réunis à l’échelon local.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © MSA du Languedoc

Ce sont 17 réunions en Lozère, dans le Gard et dans l’Hérault qui se sont déroulées du 7 février au 19 mars. Regroupés en échelon local, les élus de la MSA ont pu échanger sur des thèmes d’actualité ; le sujet principal étant les élections MSA 2020. Ont également été présentés le rôle des élus de la MSA, le bilan des actions menées sur les territoires, les projets stratégiques local et national et différentes nouveautés législatives. Pas de tabous, tous les sujets pouvaient être abordés, les interrogations ont trouvé réponses et les mécontentements ont été entendus dans le but, toujours, d’améliorer la qualité du service rendu et de rester proche de la population agricole. Cette année, les adhérents MSA de chaque secteur étaient invités pour leur permettre de mieux connaître la MSA et ses missions. Une bonne participation a permis de faire de ces rendez-vous des moments riches en échanges et conviviaux.

Animateurs vie institutionnelle en Lozère : Adeline Gerbail 04 66 49 79 53.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Afin de connaître notamment le niveau d’émission de gaz à effet de serre, chaque exploitation va pouvoir s’engager dans un diagnostic carbone. La chambre d’agriculture de la Lozère, en réflexion avec la Région Occitanie, va proposer cette méthode permettant à la fois de définir le niveau actuel de l’exploitation et d’élaborer un plan de progrès pour engager la transition.

indique Christine Valentin, présidente de la chambre d’agriculture de Lozère, à propos de la mise en place du label Bas carbone.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui