Le Réveil Lozère 24 juillet 2019 à 10h00 | Par Le Réveil Lozère

Retraites : le rapport Delevoye préconise un minimum de retraite à 85 % du Smic

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Manuel Perret

Dans son rapport « pour un système universel de retraite » remis au Premier ministre et à la ministre de la Santé le 18 juillet, le Haut-commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, préconise l’instauration d’un « dispositif unique de minimum de retraite » garantissant « un niveau de retraite égal à 85 % du Smic net pour la réalisation d’une carrière complète, même effectuée à revenus modeste ». Ce niveau « est bien supérieur » au dispositif existant pour les exploitants agricoles, soit « 75 % du Smic net agricole pour les chefs d’exploitation », indique le rapport. M. Delevoye y détaille les pistes pour la mise en place d’un système universel de retraite à points destiné à remplacer les 42 régimes de retraite existants. Le rapport conseille que ce minimum soit indexé « sur l’évolution du Smic » pour rester « garanti au fil des générations ». Il bénéficierait « aux flux de nouveaux assurés partant en retraite à compter du 1er janvier 2025 », date théorique de la mise en place du nouveau système. Pour les personnes déjà retraitées, le rapport reprend la promesse présidentielle d’une augmentation des minima de retraite « de façon à garantir 1 000 € nets par mois » pour une carrière complète, puis « 85 % du Smic net » en 2025.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Dans le cadre de son enquête, mise en œuvre principalement dans les magasins de la grande distribution, la DGCCRF a réalisé 5 387 contrôles dans 4 871 établissements, dont 605 étaient en anomalie sur l’encadrement des promotions.

indique la DGCCRF dans le bilan 2019 publié le 28 juillet. La majorité de ces anomalies concernaient une annonce de taux de réductions supérieur à 34 %.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui