Le Réveil Lozère 23 décembre 2014 à 08h00 | Par Anne-Claire Guenée, chambre d’agriculture de la Lozère

Retour sur cinq années de gestion collective

En Lozère, pays des sources, l’irrigation est d’abord employée pour sécuriser la production de ressources. Elle permet aussi d’augmenter leur rendement. Cette pratique est multiple en Lozère et est réalisée, le plus souvent, à partir de prélèvements directs sur le milieu naturel.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Enrouleur : irrigation par aspersion.
Enrouleur : irrigation par aspersion. - © Chambre d’agriculture 48

Il est difficile d’appréhender les quantités prélevées en raison notamment d’un fonctionnement particulier lié au prélèvement gravitaire (volume restitué au milieu). Les chiffres du recensement général agricole de 2007 indiquent que 0,6 % de la surface agricole utilisée départementale est irriguée, contre 11 % au niveau national. Les surfaces arrosées sont principalement fourragères et maraîchères. Depuis 2008, des irrigants par aspersion se sont organisés en donnant mandat à la chambre d’agriculture de Lozère, afin de régulariser leurs prélèvements et obtenir une autorisation pluriannuelle sur neuf bassins versants lozériens. Sur d’autres secteurs, le Chassezac et les Cévennes entre autres, l’irrigation se fait davantage par gravité. Là aussi des démarches sont en cours afin d’organiser et d’optimiser les prélèvements, tout en veillant à ne pas fragiliser l’équilibre économique des exploitations agricoles. Chaque printemps, un calendrier des tours d’eau est établi par secteur, au vu des besoins des exploitations agricoles et des possibilités de prélèvement. Considérés par les irrigants à la fois nécessaires et restrictifs, ces tours d’eau permettent de maintenir une quantité d’eau suffisante pour le milieu, tout en préservant l’équité entre les irrigants.

La suite dans le Réveil Lozère, page 4, édition du 25 décembre 2014

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le président a souhaité nous demander de continuer à mettre la pression. La pression sur les filières, la pression sur la grande distribution.

a lancé Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture, à la sortie du Conseil des ministres du 21 octobre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui