Le Réveil Lozère 27 novembre 2013 à 08h00 | Par Emilie Wood

Réserve - De l’eau pour l’irrigation et pour l’autonomie fourragère

Deux projets de retenues collinaires, des ouvrages de stockage de l’eau pouvant être assimilés à des mini-barrages, sont en cours de construction, l’un à la Canourgue, l’autre à Chaudeyrac, afin d’alimenter en eau deux exploitations agricoles.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les travaux en cours à La Canourgue
Les travaux en cours à La Canourgue - © Emilie Wood

En 2010, la région Languedoc-Roussillon a obtenu une dérogation exceptionnelle, dans le cadre du soutien à l’irrigation individuelle, pour financer des projets de retenues collinaires agricoles. Le but est de permettre à des exploitations de mieux gérer leurs stocks de fourrage et d’atteindre l’autonomie. Lors d’années de sècheresse, l’économie réalisée est considérable.

Les retenues collinaires, pour être financées, sont construites avec un objectif de respect de l’équilibre des milieux aquatiques. L’association Copage avait donc lancé un appel à projet sur des retenues collinaires. Une trentaine d’exploitations se sont renseignées. Neuf étaient particulièrement intéressées, mais après étude des budgets, sept ont été retenues en pré-étude. Après l’abandon de quatre exploitations pour des raisons financières et de la cinquième en raison de la dangerosité du terrain, deux projets, portés par l’Astaf*, ont reçus les autorisations nécéssaires par les services instructeurs de la DDT et de la Dreal** Languedoc Roussillon et sont aujourd’hui en plein chantier : le Gaec de Fraissinet, à la Canourgue et le Gaec des Maurels à Chaudeyrac.

Ces deux projets sont financés à 25 % par le conseil régional et à 25 % par le département. Le Copage a, quant à lui, aidé à la recherche d’exploitations souhaitant investir dans un tel projet et réalisé les calculs de volume d’eau nécessaires par rapport aux rotations des cultures pour chaque exploitation déposant un dossier. Aux Fraissinet, il s’agit de créer une réserve en eau de 120 00 m³ avec un investissement estimé à environ 200 000 euros. Le site de Chaudeyrac, qui comporte déjà une retenue de 8 000 m³, sera agrandit pour contenir 23 000 m³ avec un investissement de 327 000 euros. Une première pour le département de la Lozère.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère N°1235 du 28 novembre 2013, page 5.

 

Le système d'irrigation en cours de fabrication.
Le système d'irrigation en cours de fabrication. - © Emilie Wood

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

« Cet accord UE-Mercosur, qui vise essentiellement à exporter des voitures européennes pour importer plus de viande sud-américaine, doit être stoppé. »

Estime le collectif Stop-Ceta. La FNSEA, les JA et la FNB ont réclamé le 18 septembre l’abandon de l’accord commercial entre l’Union européenne et la zone du Mercosur.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui