Le Réveil Lozère 17 avril 2018 à 17h00 | Par LE REVEIL LOZERE

Remise de la charte nationale pour le bien-être équin à la DGAL

La présidente de la fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA), Christiane Lambert, accompagnée par la présidente de la fédération nationale du cheval (FNC), Marianne Dutoit, ainsi que par l'association vétérinaire equine française, la fédération française d'équitation, France galop, le groupement hippique national et le trot, ont remis la « charte nationale pour le bien-être équin », au directeur général de la Direction générale de l'alimentation (DGAL), Patrick Dehaumont.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La charte propose huit mesures pour assurer le bien-être des équidés. Elle suit les recommandations de l'Agence nationale de la sécurité sanitaire, de l'alimentation, de l'environnement et du travail et s'appuie sur la science, notamment l'expertise de l'Institut de l'élevage et de l'Institut français du cheval et de l'équitation. Elle prend aussi assise sur la réglementation. Elle est complétée par un manuel pratique, ainsi que par une application pour permettre aux professionnels de s'autoévaluer. « Cette charte permettra de mieux communiquer, de se former et d'améliorer nos pratiques au quotidien », explique la présidente de la FNC, Marianne Dutoit.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

On nous demande beaucoup d’efforts pour améliorer nos produits, sur la qualité, sur l’environnement, ce qui occasionne des coûts supplémentaires. Et dans le même temps, nous subissons de plus en plus d’importations de produits qui faussent la concurrence, et ne correspondent pas aux standards sanitaires et environnementaux qu’on nous impose.

expliquait Jérôme Despey, secrétaire général du syndicat FNSEA, quelques heures avant le début du blocage des raffineries et dépôts de carburants.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui