Le Réveil Lozère 17 octobre 2018 à 11h00 | Par Agrafil

Réforme des retraites : vers la mise en place d’un système universel par points

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Les premières annonces concernant la réforme des retraites ont été effectuées le 10 octobre par Jean-Paul Delevoye, Haut-Commissaire à la réforme des retraites. Le dispositif devrait ainsi évoluer vers un système universel de retraite par points, entraînant la disparition des 42 régimes actuels. Au moment de partir à la retraite, la pension sera calculée en fonction du cumul de points. Dans un communiqué du 10 octobre, la FNSEA et JA ont salué ce choix : « c’est la réforme que nous demandions depuis 2003 en vue de rétablir la confiance par plus d’équité entre assurés et de lisibilité pour les futurs retraités ». Les deux organisations restent néanmoins vigilantes pour que le taux de cotisation des agriculteurs ne soit pas augmenté lors des prochaines concertations sur le volet financier. Le minimum de retraite équivalent pour tous les futurs retraités doit par ailleurs « au moins être égal à 85 % du Smic et être financé par la solidarité nationale », insistent la FNSEA et JA. Ces derniers regrettent cependant l’absence d’amélioration pour les actuels retraités agricoles, dont les pensions restent très faibles et qui, pour cette raison, ont tendance à transmettre leur exploitation le plus tard possible.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Si on applique les critères tels qu’ils sont aujourd’hui, sur les 75, c’est peut-être une bonne trentaine de départements qui pourraient être exclus.

a déclaré Joël Limouzin, vice-président de la FNSEA le 12 novembre, alors que la FNSEA demande la reconnaissance calamité sécheresse pour 75 départements.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui