Le Réveil Lozère 05 juin 2013 à 16h05 | Par Agra Presse

Réforme de la Pac : le Parlement européen veut être « pris au sérieux »

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Les députés européens ont confirmé leur mise en garde le 4 juin : si de véritables progrès ne sont pas faits dans les prochains « trilogues » avec la présidence irlandaise de l’UE et la Commission de Bruxelles, les négociateurs de l’Assemblée n’auront aucune raison de se rendre à Luxembourg le 24 juin pour tenter de boucler un compromis sur la réforme de la Pac avec le Conseil des ministres des Vingt-sept. « Le moment est venu de se mettre d’accord. On ne peut attendre la dernière minute », a averti le socialiste italien Paolo De Castro, président de la commission parlementaire de l’agriculture, au cours d’une conférence de presse dont l’objectif était de mettre les États membres au pied du mur. « Le Parlement veut discuter de tous les sujets, rien ne doit être exclu de la codécision », a-t-il dit, notamment les décisions financières du sommet européen de février qui ont un impact sur la réforme de la Pac. « Nous sommes prêts à participer à des trilogues jour et nuit » pour « conclure la réforme ici au Parlement européen », a encore insisté Paolo De Castro. « Nous voulons être sûrs que le Parlement soit pris au sérieux ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Les AOP sont souvent usurpées en matière de notoriété. (…) Tous ensemble, il sera plus facile de se défendre, de même que de nous soutenir et de nous entraider mutuellement.

a expliqué Yannick Pochelon, l’animateur de la nouvelle « Fédération des AOP viandes de France ».

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui