Le Réveil Lozère 03 mai 2017 à 08h00 | Par AG

Réforme de la Pac : fin de la consultation, début des débats

La consultation publique sur l'avenir de la Pac est sur le point de se clore. Bruxelles doit désormais traiter la masse de données, souvent contradictoires, reçue pour préparer ses orientations.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Commission européenne

La consultation publique sur l'avenir de la Pac après 2020 qui sera close le 2 mai a déjà recueilli 175 000 réponses auxquelles s'ajoutent plus de 600 contributions complémentaires (pouvant atteindre jusqu'à cinq pages). Les services de la Commission européenne analyseront l'ensemble de ces données pour en présenter une synthèse à l'occasion d'une conférence le 7 juillet à Bruxelles. Ensuite, Bruxelles présentera en fin d'année une étude d'impact et une communication sur la future Pac qui posera les bases des propositions législatives attendues début 2018.
La Coordination européenne Via Campesina estime que cette prochaine réforme devra rééquilibrer les soutiens en appliquant un plafonnement des aides et en les redistribuant plus équitablement, non pas en fonction des hectares, mais des personnes travaillant sur la ferme. « Une hypothèse, précise l'organisation, proposée par la Commission européenne dans une des options testées ». Cette nouvelle Pac devra également faciliter l'accès au foncier, aux moyens de production et aux marchés, souligne Via Campesina. Par contre l'organisation paysanne s'oppose au développement d'un système d'assurance-revenus, déjà en cours de discussions dans le cadre de la réglementation dite omnibus : « Ces outils risquent en effet de drainer un montant irraisonnable d'argent public au bénéfice de sociétés privées d'assurances, sans impact effectif sur les crises et la volatilité des marchés et sans avantage réel pour les agriculteurs ».

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1408, du 4 mai 2017, en page 8.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le président a souhaité nous demander de continuer à mettre la pression. La pression sur les filières, la pression sur la grande distribution.

a lancé Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture, à la sortie du Conseil des ministres du 21 octobre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui