Le Réveil Lozère 12 décembre 2017 à 08h00 | Par Suzanne Marion

Réfléchir son projet pour gagner de l’argent, du temps et en sécurité

Frédéric Pélisse producteur laitier en Haute-Loire a repensé son investissement dans un silo grâce à l’accompagnement de la MSA et d’un ergonome.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le nouveau silo n’est pas installé, mais le projet suit son cours et le stockage et la distribution des céréales devraient être améliorés.
Le nouveau silo n’est pas installé, mais le projet suit son cours et le stockage et la distribution des céréales devraient être améliorés. - © HLP

Introduire la logique santé et sécurité au travail au cœur de projets d’investissements en élevage, tel est l’objectif de l’accompagnement proposé par les conseillers en prévention et médecins du travail de la MSA Auvergne avec l’appui éventuel d’un ergonome pour les exploitants agricoles. Frédéric Pélisse éleveur laitier à Saint-Jean-de-Nay en Haute-Loire et par ailleurs président du service de remplacement départemental, a été entraîné dans cette logique, un peu malgré lui, à l’occasion d’une réflexion pour installer, « dans l’urgence » un silo de stockage de céréales. Lors d’une conférence de la MSA Auvergne au Sommet de l’élevage, il a témoigné. L’histoire commence tout simplement. Frédéric Pélisse explique : « On est en mai 2017, et j’ai besoin d’un silo à grains pour stocker la moisson de juillet. Je recherche des aides pour cet investissement et m’adresse à la MSA… ». Son interlocutrice Nadège Charreyre-Mallet, conseillère Prévention, lui répond que la MSA ne finance pas ce genre d’installation mais l’amène alors à réfléchir son investissement avec un peu plus de recul, et lui conseille de contacter un ergonome.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1438, du 14 décembre 2017, en page 12.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Le grand plan d’investissement français, prévoyant 5 milliards d’euros pour l’agriculture, va servir à financer de l’irrigation contrôlée dans les régions où il n’y en a pas.

a déclaré Stéphane Travert le 6 août à l’AFP.