Le Réveil Lozère 15 septembre 2016 à 08h00 | Par Yvan Guilhot

Réduction volontaire et temporaire de la production laitière

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Sandra Roupnel

Le ministère de l’agriculture a annoncé fin août la mise en place d’une aide à la réduction volontaire et temporaire de la production laitière, sur la base d’une enveloppe européenne complétée par un financement français. Ces périodes de réduction des volumes sont prévues sur 3 mois. Les demandes doivent être formulées auprès de FranceAgriMer du 12 au 21 septembre midi, pour la période couvrant octobre à décembre 2016. L’aide est conditionnée à une réduction d’au moins 1500 kg (1457 litres) de lait et au maximum à 50 % des volumes livrés sur la période d’octobre à décembre 2016 en comparaison à la période d’octobre à décembre 2015 (paies de lait faisant foi). Le dispositif est volontaire basé sur demande préalable des producteurs sur le site Internet de FranceAgriMer : http://www.franceagrimer.fr/filiere-lait/Aides/Aides-de-crise/Aide-a-la-reduction-de-livraison-de-lait-de-vache. Si vous ne faites pas la demande avant le 21 septembre, d’autres périodes de réduction sont prévues, sous réserve que tout le budget n’ait pas été consommé pour cette 1ère demande. Le montant de l’aide européenne est de 140€/1000 kg à laquelle s’ajoute le complément du gouvernement français, de 100€/1000kg pour les premiers 5 % de lait non produits, pour les réductions de production des mois d’octobre, novembre et décembre 2016. Dans les 45 jours qui suivent la période de réduction, le producteur devra faire une demande de paiement auprès de FranceAgriMer. L’aide sera versée dans les 90 jours qui suivent la fin de la période de réduction. Avant de s’engager, il est de l’intérêt de l’éleveur de faire une prévision de ses livraisons mensuelles pour le dernier trimestre 2016 et le premier trimestre 2017, afin d’établir une différence avec les mêmes mois de N-1. Attention également aux pénalités en cas de non-respect des volumes contractualisés.

Pour plus d’information contactez la DDT de Mende au 04.66.49.41.94.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le loup n’est plus une espèce en voie de disparition. Nous faisons du lobbying à Bruxelles avec la Finlande pour le sortir de la liste des espèces en voie de disparition.

a affirmé Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture devant le congrès des Jeunes agriculteurs, le 6 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui