Le Réveil Lozère 22 février 2017 à 08h00 | Par Chambre d'agriculture de Lozère

Reconquête pastorale à Chasseradès

La commune de Chasseradès prévoit de réaliser des travaux d’aménagement pastoraux et fourragers, pour améliorer l’utilisation du foncier et conforter l’installation de jeunes agriculteurs sur son territoire.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Photo d'illustration
Photo d'illustration - © Le Réveil Lozère

Une étude préalable permettant d’évaluer le potentiel fourrager et pastoral de ce foncier et le chiffrage des travaux vient d’être remise à la commune, pour la guider dans ses priorités d’aménagement. Le plan de financement des travaux est désormais la prochaine étape. La commune de Chasseradès, gestionnaire de ses sectionaux en l’absence de commission syndicale, a décidé de réagir face à l’abandon progressif de ces derniers, en concertation avec les élus et d’accompagner le développement des exploitations agricoles. L’ex région Languedoc-Roussillon, consciente cette problématique d’abandon et d’enfrichement des pâturages, a mis en place dans son plan de développement rural une mesure intitulée « ingénierie territoriale : développement des espaces agricoles, forestiers et ruraux et gestion de la ressource en eau ». Elle permet entre autres de subventionner des études pour la reconquête de friches et la restructuration foncière.
Avec la participation de la communauté de communes Goulet mont Lozère, le syndicat mixte pour l’aménagement du mont Lozère s’est saisi de cette opportunité et a sollicité l’aide de la région, afin d’évaluer le potentiel fourrager et pastoral des sectionaux de la commune de Chasseradès, proposer des aménagements fonciers ou pastoraux permettant d’en améliorer la productivité et faire une synthèse des éléments juridiques et réglementaires pour une nouvelle mise à disposition des sectionaux. Cette étude, menée par la Safer et l’Astaf, la chambre régionale d’agriculture de l’ex région Languedoc-Roussillon est coordonnée par la chambre d’agriculture de Lozère. Elle est co-financée par le conseil départemental. Elle a commencé le 18 mars 2016 avec une réunion à la mairie de Chasseradès à laquelle les exploitants agricoles de la commune ont été conviés. Le projet a été présenté et les exploitants ont pu exprimer leurs besoins concernant les travaux d’améliorations foncières ou pastorales sur les sectionaux. Il a été acté que l’étude porterait sur quatre sectionaux pour un total de 73 hectares. L’étude a permis de préconiser, chiffrer et prioriser un certain nombre de travaux d’amélioration foncière. Il s’agit principalement de clôturer les parcs, d’ouvrir le milieu et de défricher certaines parcelles pour les remettre en culture. Les conclusions de l’étude ont été restituées aux élus le 22 septembre 2016 et aux agriculteurs concernés le 4 octobre 2016.

La suite dans le Réveil Lozère, page 4, édition du 23 février, numéro 1398.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Un renforcement des ambitions environnementales et climatiques de la Pac ainsi que du bien-être des animaux devrait aller de pair avec la mise à disposition de fonds appropriés pour leur mise en œuvre.

écrivent les ministres de l’Agriculture français (Didier Guillaume), allemande (Julia Klöckner) et polonais (Jan Krzysztof Ardanowski), dans une déclaration commune.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui