Le Réveil Lozère 25 avril 2017 à 08h00 | Par Aurélie Pasquelin

Recherche d’un équilibre entre forêt et cervidés en forêt de Fretma

À l’initiative de Fransylva Lozère, le syndicat lozérien de la forêt privée, une rencontre avec la fédération départementale des chasseurs et l’association cynégétique du parc des Cévennes a eu lieu récemment en forêt de Fretma au cœur du causse Méjean. Y participaient également des agents de la DDT et du PNC.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Fransylva

Jean-Pierre Lafont, président du syndicat, précisait le contexte : « l’équilibre sylvo-cynégétique est un objectif fixé par la loi, il doit permettre la régénération des peuplements forestiers dans des conditions économiquement supportables par les propriétaires forestiers ».
Sylvie Coisne, sylvicultrice, gérante du groupement forestier propriétaire de la forêt de Fretma, accueillait le groupe et précisait d’emblée « Notre forêt est constituée presque exclusivement de pins noirs aussi il nous parait indispensable d’accroître sa biodiversité en introduisant des essences feuillues, des cèdres et des sapins de Nordmann ». Alain Givors, expert forestier gestionnaire du massif, expliquait quant à lui que « confrontés à de sévères abroutissements par cervidés lors des premières tentatives d’enrichissement, nous avons décidé de tester diverses méthodes de protection ayant donné des résultats encourageants dans d’autres régions de France : répulsifs, grillages plastiques semi-opaques autour de petits placeaux reboisés, protections individuelles par deux petits tuteurs bois plantés de part et d’autre du jeune plant, soit verticalement, soit croisés ».

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1407, du 27 avril 2017, en page 5.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Afin de connaître notamment le niveau d’émission de gaz à effet de serre, chaque exploitation va pouvoir s’engager dans un diagnostic carbone. La chambre d’agriculture de la Lozère, en réflexion avec la Région Occitanie, va proposer cette méthode permettant à la fois de définir le niveau actuel de l’exploitation et d’élaborer un plan de progrès pour engager la transition.

indique Christine Valentin, présidente de la chambre d’agriculture de Lozère, à propos de la mise en place du label Bas carbone.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui