Le Réveil Lozère 03 juillet 2019 à 11h00 | Par Sophie Chatenet

Réchauffement climatique : l’agriculture appelée à la rescousse

L’Inra vient de publier une étude prometteuse sur les leviers pour lutter contre le réchauffement climatique. En creusant la piste de l’amélioration de la captation de carbone par les cultures, l’Institut apporte une bouffée d’oxygène. À condition toutefois de faire évoluer certaines pratiques…

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les grandes cultures, une source potentielle importante de stockage du carbone.
Les grandes cultures, une source potentielle importante de stockage du carbone. - © SC

L’épisode caniculaire de la semaine dernière, avec des températures inégalées selon la plupart des spécialistes, a de quoi battre en brèche le dernier argument des plus climato-sceptiques. Le réchauffement climatique est désormais à l’œuvre, difficile de le nier. C’est justement la semaine dernière que l’Inra a rendu publique les résultats de son travail de recherche sur le potentiel de stockage en carbone des sols français. On sait en effet que pour ne pas dépasser les 1,5 à 2°C de réchauffement d’ici 2100, il faudrait diminuer chaque année le CO2 atmosphérique. Cela demanderait, entre autres, d’accroître annuellement le stock de carbone dans les sols. Commandée par l’Ademe et le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentaire, cette étude conclue à une certaine réversibilité du potentiel de stockage.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1517, du 4 juillet 2019, en page 7.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le 23 juillet dernier, les députés de la majorité ont piétiné leur propre loi. Ils ont assumé, sans sourciller, de ratifier le Ceta autorisant les importations de viandes canadiennes issues de bovins nourris aux farines animales… après avoir voté, quelques mois auparavant, une loi interdisant toute commercialisation, en France, de produits “pour lesquels il a été fait usage de produits vétérinaires ou d’aliments pour animaux non autorisés par la réglementation européenne”.

rappelle le berceau des races à viande du Grand Massif central dans un communiqué daté du 17 septembre où les responsables appellent à la mobilisation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui